1. Accueil
  2. Culture
  3. Culture générale
  4. Asie : un frigo débranché pour recharger un smartphone fait perdre 1.000 doses de vaccin
1 min de lecture

Asie : un frigo débranché pour recharger un smartphone fait perdre 1.000 doses de vaccin

Une clinique du Kirghizstan a jeté 1.000 doses du vaccin Spoutnik V après qu'une personne a débranché le frigo les contenant pour recharger son téléphone.

Une dose du vaccin Spoutnik V (illustration).
Une dose du vaccin Spoutnik V (illustration).
Crédit : Natalia KOLESNIKOVA / AFP
Marie Gingault & AFP

Un geste anodin aux conséquences lourdes. Une clinique du Kirghizstan a été contrainte de mettre à la poubelle 1.000 doses du vaccin Spoutnik V après qu'un individu ait débranché le frigo qui contenait les fioles pour brancher son téléphone portable.

S'il n'a été rendu public que cette semaine, cet incident s'est en réalité produit en avril dans une clinique publique de Bichkek, la capitale de ce pays pauvre d'Asie centrale. Selon le ministre de la Santé Alimkadyr Beïchenaliïev, un agent d'entretien pourrait être à l'origine de cette gaffe qui a coûté un millier de doses, devenues inutilisables. 

Ces vaccins faisaient partie d'un lot de 20.000 fioles livrées en tant qu'aide humanitaire par la Russie. "Si l'un des employés est à blâmer, une femme de ménage ou quelqu'un d'autre, la clinique devra en réponse financièrement", a déclaré le ministre aux journalistes. En avril, Alimkadyr Beïchenaliïev avait promu la racine d'une plante (connue pour être très toxique pour l'homme), en tant que supposé remède miracle contre le Covid-19. 

50.000 personnes ont reçu au moins une dose

Pour convaincre, il avait avalé devant les journalistes quelques gorgées du remède, qui contient des extraits de racine d'aconit, une plante de montagne qui contient des toxines mortelles pour l'homme mais qui est utilisée en médecine traditionnelle.

À lire aussi

Une troisième vague de l'épidémie déferle actuellement sur le Kirghizstan qui a débuté sa campagne de vaccination en mars et où les injections russes sont plus prisées que l'alternative chinoise de Sinopharm. D'après les autorités de santé, plus de 50.000 personnes ont reçu au moins une première dose de vaccin contre le Covid-19.

Vendredi, ce pays asiatique comptait plus de 100.000 cas et 1.735 morts pour 6,5 millions d'habitants. Toutefois, les autorités ont reconnu que ces chiffres officiels ne sont pas représentatifs de la situation réelle.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/