3 min de lecture Cinéma

"Bad Boys For Life", "Scandale"... Les sorties ciné du 22 janvier 2020

Les films à l'affiche ce mercredi 22 janvier : l'adaptation du best-seller d'Anna Gavalda "Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part" et le retour de Will Smith dans "Bad boys 3", 25 ans après le premier volet.

culture Laissez-vous tenter Yves Calvi & Le Service Culture iTunes RSS
>
"Bad Boys For Life", "Scandale"... Les sorties ciné du 22 janvier 2020 Crédit Image : Céline NIESZAWER © EASY TIGER - UGC IMAGES - FRANCE 2 CINEMA - LES MILLE ET UNE MARCHES / Sony Pictures Entertainment Deutschland GmbH / Metropolitan FilmExport | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
stephane-boudsocq
Stéphane Boudsocq et Capucine Trollion

15 nouveaux films débarquent sur nos écrans ce 22 janvier 2020 et parmi eux, c'est un gros coup de cœur pour Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part, l'adaptation du recueil de nouvelles d'Anna Gavalda, best-seller de l'année 1999 et Grand Prix RTL-Lire en 2000.


C'est un tour de force, tenté et réussi, par le réalisateur Arnaud Viard, car en effet, le livre d'origine rassemblait des récits indépendants. Lui, parvient à en faire une seule histoire, avec certes des axes différents. 

Nous sommes à la fin de l'été dans une jolie maison de famille, où Aurore (Aurore Clément) fête ses 70 ans entourée de ses 4 enfants. Jean-Pierre, (Jean-Paul Rouve) devenu par la force des choses le chef du clan, Juliette (Alice Taglioni) qui attend son premier enfant à 40 ans et rêve de devenir écrivain, Margaux (Camille Rowe), artiste engagée et Matthieu (Benjamin Lavernhe) en quête d'amour. L'un d'entre eux va décider de brusquer le destin et sa décision remettra en cause la vie de toute la famille.

C'est un film merveilleusement écrit, finement réalisé et porté par une troupe d'acteurs au diapason : Alice Taglioni, Elsa Zylberstein, Benjamin Lavernhe, Aurore Clément ou encore Jean-Paul Rouve. Il incarne un homme écrasé par son rôle de chef de tribu et ses regrets. "Quand on fait un métier comme le mien, on fait un métier qu'on a rêvé (...) J'ai la chance que cela ait fonctionné (...) Et souvent je me suis dit : 'Et si ça n'avait pas marché ? Si j'avais pas réussi à concrétiser mes rêves, qu'est-ce que je serai devenu ?' Mon personnage vit ça en fait, car il voulait faire du théâtre", explique l'acteur au micro de RTL.

>
Je Voudrais Que Quelqu'un M'Attende Quelque Part - Bande-Annonce Officielle - UGC Distribution

"Le photographe" et "Bad Boys For Life"

À lire aussi
Benjamin Voisin et Félix Lefebvre dans "Été 85" Cinéma
"Divorce Club", "Été 85"... Les sorties cinéma du 14 juillet 2020

Autre joli film du jour : Le photographe du cinéaste indien Ritesh Batra qui avait enchanté le public avec The Lunchbox en 2013. Il continue d'explorer les règles et rites de la complexe société indienne avec cette fois la rencontre entre un photographe célibataire et pauvre qui va proposer à une jeune femme plus aisée photographiée dans la rue, de jouer le rôle de sa fiancée pour rassurer sa grand-mère inquiète de le voir rester célibataire. Ça part comme un vaudeville et ça devient charmant, profond et émouvant.

>
LE PHOTOGRAPHE - Bande-annonce

Au rayon des grosses sorties, Bad Boys For Life. Will Smith et Martin Lawrence retrouvent pour la troisième fois leurs personnages de flics décomplexés de Miami, réunis pour une ultime enquête et confrontés au temps qui passe, aux regrets, à l'idée de la retraite et surtout à un ennemi vengeur. Ça n'a pas un intérêt majeur, mais c'est très bien fait, entre gags et actions avec ce qu'il faut de nostalgie bienveillante.

>
Bad Boys For Life - Bande-annonce finale VOST

À la production, le célèbre Jerry Bruckheimer, l'un des grands manitous du Hollywood des années 80, 90 et 2000 : on lui doit Pirates des Caraïbes, Top Gun, Le flic de Beverly Hills au cinéma, mais aussi Les experts, Cold case ou FBI : portés disparus à la télé. 

"Scandale"

Scandale, qui, comme son titre l'indique, revient sur une des affaires de harcèlement sexuel les plus fameuses de la télé américaine : celle qui a coûté sa place à un homme que l'on pensait inatteignable : Roger Ailes, tout-puissant patron de la chaîne Fox News, accusé d'avoir agressé plusieurs de ses journalistes féminines en échange de la promesse d'une promotion. Nicole Kidman, Charlize Theron et Margot Robbie incarnent ces femmes qui ont osé dénoncer les faits, avant que le mouvement #MeToo ne s'impose avec une autre affaire : celle d'Harvey Weinstein à Hollywood.

>
SCANDALE - Bande-annonce VOST

Scandale est un film militant et nécessaire, co-produit par Charlize Theron, elle-même très engagée dans la cause féministe et qui constate que les choses commencent à changer, parce qu'on parle désormais ces dossiers. "Avec le recul nous comprenons combien ces histoires sont universelles, car il s'en révèle de plus en plus. Et, je peux vous dire que c'est formidable de pouvoir revenir aux origines, à ces femmes qui ont catapulté tout cela à la Une", confie Charlize Theron au micro de RTL. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cinéma
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants