3 min de lecture États-Unis

Harvey Weinstein : 4 questions pour comprendre les enjeux du procès

ÉCLAIRAGE - Le procès d'Harvey Weinstein s'est ouvert ce lundi 6 janvier à New York, deux ans après les premières accusations contre lui. L'aboutissement de longs mois d'enquête.

Harvey Weinstein le 9 juillet 2018 à New York
Harvey Weinstein le 9 juillet 2018 à New York Crédit : JEFFERSON SIEGEL / POOL / AFP
IMG_0047
Nicolas Scheffer et AFP

Après le temps de la condamnation morale, celui de la justice. Harvey Weinstein est jugé à partir de ce lundi 6 janvier à New York, deux ans après les premières accusations contre lui, en octobre 2017, par 80 femmes. L'homme aux 81 Oscars devra répondre de viol et d'agression sexuelle.

Depuis 2017, la santé de l'homme de cinéma a décliné. L'ogre de 135 kilos est apparu dégarni, amaigri, marchant avec un déambulateur, ces dernières semaines. Il est devenu un paria, mis à la porte de sa propre société, The Weinstein Compagny, qu'il a fondé.

C'est un homme déchu que la justice doit juger, pendant six semaines. Son procès s'annonce déjà comme le plus important de l'année. 150 journalistes ont demandé à être accrédités, et ses multiples victimes présumées se déplaceront certainement, dans une salle qui ne compte qu'une centaine de place.

1. Qui sont les accusatrices ?

Des célébrités comme Gwyneth PaltrowAngelina Jolie ou encore Léa Seydoux, ont accusé l'ancien magnat d'Hollywood de les avoir harcelées ou agressées sexuellement, dans les colonnes du New York Times

À lire aussi
Discours de Mark Esper, le secrétaire d'État à la défense, le 28 mars, au moment du départ du navire militaire pour New-York. États-Unis
Coronavirus : un navire-hôpital militaire de 1.000 lits a accosté à New York

Mais le procès ne concerne seulement que deux accusatrices et met en évidence la difficulté de construire un dossier pénal sans preuves matérielles et sans témoins. Dans de nombreux cas, les faits datent de plusieurs années et sont prescrits.

La première victime présumée est un ancienne assistante de production, Mimi Haleyi. Elle affirme que le faiseur d'Oscar l'a agressé sexuellement dans son appartement new-yorkais en juillet 2006. La seconde, qui a souhaité rester anonyme, l'accuse d'un viol, en mars 2013, dans une chambre d'hôtel à New York.

Mais l'accusation mentionne aussi une troisième femme, l'actrice Annabella Sciorra, qui dit avoir été agressée en 1993. Si les faits, la concernant sont prescrits, ils doivent permettre d'étayer le chef d'inculpation de comportement sexuel "prédateur".

2. Que risque-t-il ?

S'il est déjà devenu un paria dans les affaires et au sein du gotha new-yorkais, le producteur ne risque pas moins que la perpétuité. Malgré tout, sa condamnation est incertaine : Harvey Weinstein a toujours assuré que les relations sexuelles qu'il a eues avec ces femmes qui l'accusent aujourd'hui ont été consenties

Avant le procès, les avocats du producteur ont tenté de saper les témoignages des deux victimes en publiant des courriers électroniques et des SMS qui montrent qu'elles sont restées en contact avec lui pendant plusieurs mois après les faits décrits. 

3. Y a-t-il eu des condamnations depuis #MeToo ?

De nombreux hommes de pouvoirs ont été accusés de comportement déplacé, de harcèlement, d'agressions sexuelles ou de viol. Si nombre d'entre eux, ont subi une condamnation morale, peu ont été jugés par les tribunaux et la quasi-totalité a échappé à des poursuites pénales. 

Sur l'agenda judiciaire, le seul procès prévu est celui de R. Kelly, qui a été inculpé l'année dernière pour agression sexuelle sur des jeunes femmes, parfois mineures. L'acteur Bill Cosby a été condamné en septembre 2018 à trois ans de prison minimum, mais ces poursuites datent d'avant l'affaire Weinstein. 

4. Comment va se dérouler le procès ?

Il doit durer pas moins de six semaines. La première bataille sera la désignation des jurés et la tentative de la défense d'éloigner les sympathisants du mouvement #MeToo. Cette étape peut prendre jusqu'à deux semaines, à partir de mardi 7 janvier.

Harvey Weinstein entend "prouver (son) innocence et laver (son) nom", a-t-il déclaré dans une interview à CNN, qui avance vouloir se "concentrer sur (ses) enfants et (sa) santé", en cas d'acquittement.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Harvey Weinstein Justice
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants