1. Accueil
  2. Culture
  3. Arts et spectacles
  4. Pourquoi écrit-on "action", "réaction", mais "connexion" ?
2 min de lecture

Pourquoi écrit-on "action", "réaction", mais "connexion" ?

Connexion s’écrit avec un "X", à la différence de tant de noms féminins dont la fin se prononce de la même manière. Muriel Gilbert explique pourquoi et comment s’en souvenir.

Un dictionnaire (illustration)
Un dictionnaire (illustration)
Crédit : Pixnio/pics_pd
Pourquoi écrit-on "action", "réaction", mais "connexion" ?
03:22
Muriel Gilbert

Aujourd’hui, je réponds à une question de Jacordine qui m’écrit qu’elle "vient de se régaler" avec mon livre Un bonbon sur la langue - tout le plaisir est pour moi, Jacordine ! Pourtant elle n’y a pas trouvé la réponse à "une interrogation" qui la taraude, me dit-elle : "Pourquoi écrit-on connexion avec un X ou lieu de CTION ?"


C’est vrai : on écrit action, réaction, effraction… tout ça en C.T.I.O.N… mais connexion prend un X. Bizarre, n’est-ce pas ?… Je suis contente d’aborder cette question, parce que figurez-vous que ça fait partie des fautes que je corrige le plus souvent, et je n’étais jamais allée chercher ce qui explique cette exception.

Il y a en français des dizaines de noms féminins qui se terminent en "ction". On pourrait s’imaginer que connexion est un anglicisme, arrivé chez nous avec Internet, ce qui expliquerait cette orthographe en X.

Tout démarre en 1718

C’est vrai qu’on n’a jamais autant parlé de connexion que depuis qu’on surfe sur le web, pour parler franglais, pourtant le mot connexion apparaît dans le dictionnaire de l’Académie française dès 1718, avec la définition "Liaison, dependance [sans accent, c’était avant les accents !], que de certaines choses ont les unes avec les autres ». Et le mot s’écrit déjà avec un X.

À lire aussi

En 1718, on est quelques années avant Internet, donc ce X ne nous vient pas des Anglo-Saxons. D’autant que justement connection, en anglais, ne s’écrit pas avec un X mais avec CT. Je crois que la "French Connection", ce réseau de trafiquants d’héroïne qui a inspiré un film à succès à la fin du siècle dernier, a contribué à embrouiller les Français. Évidemment, quand on parle de "French Connection", on emploie le terme américain, avec la graphie anglo-saxonne en CTION.

Sans compter qu’il existe en français un mot qui ressemble diablement au connection CTION des anglo-saxophones, c’est la deuxième personne du pluriel du verbe connecter, mais que, étrangement, nous prononçons "connec-tions" : "nous connections" CTIONS !

Le "x" du problème

Alors d’où vient le X de "connexion" finalement ? Tout simplement du latin conexio, qui veut dire "lien, enchaînement", et qui s’écrit avec un X. Tandis que par exemple action est un emprunt au latin actio, CTIO. Bref, le X de notre connexion Internet ne vient pas de la Silicon Valley, il vient de Rome !
D’ailleurs, connexion n’est pas le seul mot en XION en français : il y a annexion, par exemple, qui lui aussi tient son X de sa racine latine, crucifixion, inflexion et, plus courant, réflexion, emprunt au latin reflexio, là encore avec un X, qui signifie "retour en arrière". Étrangement, on est moins tenté de faire la faute dans ces mots-là, qui ne posent que peu de problèmes d’orthographe.


Un truc pour ne plus faire cette erreur ? Vous pouvez compter sur moi : souvenez-vous que connexion donne aussi l’adjectif connexe, où il n’y a pas moyen d’oublier le X. Donc, une bonne fois pour toutes, connexion, c’est comme connexe : avec un X !

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/