1 min de lecture Littérature

"Les livres ont la parole" : "Pacifique" de Stéphanie Hochet

Avec "Pacifique", Stéphanie Hochet entraîne les lecteurs dans la Seconde Guerre mondiale avec les pilotes japonais.

livre Les livres ont la parole Bernard Lehut iTunes RSS
>
"Les livres ont la parole" : "Pacifique" de Stéphanie Hochet Crédit Image : capture d'écran YouTube | Crédit Média : Bernard Lehut | Durée : | Date : La page de l'émission
Bernard Lehut
Bernard Lehut Journaliste RTL

Pour ce dimanche 24 mai, découvrez Pacifique de Stéphanie Hochet, publié chez Rivages.

Le personnage principal de Pacifique est un kamikaze, l'un de ces pilotes japonais qui à la fin de la Seconde Guerre mondiale sont allés à la mort en lançant leur avion sur les navires américains. Pourquoi en 2020 une jeune femme occidentale, Stéphanie Hochet, a fortiori plutôt connue pour son amour des chats, se passionne-t-elle pour ces kamikazes au point d'en faire un livre très réussi et captivant ?

"Dans un premier temps j'avais constaté que les Européens avaient traité le sujet du point de vue européen, c'est-à-dire, les présentant comme des fanatiques, voire des monstres. Sauf qu'en réalité, les choses n'étaient pas du tout comme ça", démarre la romancière. "On sait, grâce aux études des historiens que ces jeunes gens étaient, la plupart du temps, forcés de partir, qu'ils avaient énormément de doutes, qu'ils savaient que la guerre était perdue, que leur sacrifice ne servirait à rien (...) et j'ai trouvé cette histoire totalement bouleversante", poursuit Stéphanie Hochet.

"Les livres ont la parole" : "Pacifique" de Stéphanie Hochet
"Les livres ont la parole" : "Pacifique" de Stéphanie Hochet Crédit : Rivages

Le choix du libraire :
Direction Mulhouse, à la librairie Bisey, où Luc Widmaier recommande Le Champ de Robert Seethaler aux éditions Sabine Wespieser. "C'est un récit qui curieusement fait du bien. Il se passe dans une petite ville fictive allemande et il s'agit de la description un peu particulière de la communauté de cette ville car elle se fait à travers la voix des habitants d'un cimetière, disparus. Chacun évoque ainsi ce qui a été son existence et recrée la vie de la communauté à travers ses souvenirs", explique Luc Widmaier.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Littérature Livres
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants