2 min de lecture Littérature

"Les Livres ont la parole" : "Double assassinat dans la rue Morgue" d'Edgar Allan Poe

Profitez du confinement pour (re)lire les classiques de la littérature de vos bibliothèques. Pour ce dimanche, partez à l'aventure au côté d'Edgar Allan Poe.

livre Les livres ont la parole Bernard Lehut iTunes RSS
>
"Les Livres ont la parole" : "Double assassinat dans la rue Morgue" d'Edgar Allan Poe Crédit Image : Librio | Crédit Média : Bernard Lehut | Durée : | Date : La page de l'émission
Bernard Lehut
Bernard Lehut et Capucine Trollion

Les livres sont une excellente occasion de nous évader en attendant le déconfinement. Pour ce dimanche, (re)découvrez le classique Double assassinat dans la rue Morgue d'Edgar Allan Poe.

Cette nouvelle, publiée en 1841 est considérée comme le premier polar de l'histoire. C'est bien simple, l'américain Edgar Allan Poe a tout inventé ou presque des codes du genre et son intrigue est absolument géniale. Nous sommes à Paris dans la rue Morgue, on retrouve le corps de Mme L'Espanaye, la gorge tranchée, dans une pièce hermétiquement close. Le cadavre de sa fille est découvert dans le conduit de cheminée, c'est un casse-tête pour les enquêteurs. Un détective, Auguste Dupin, va faire la nique aux vrais flics et deviendra un archétype du roman policier.

Poe invente également l'innocent accusé à tort, la méthode de déduction, mathématique dans ce cas précis, et la mise au point d'un stratagème pour démasquer l'assassin, sans oublier le mystère en apparence insoluble de la chambre close, un basique désormais du polar et tout ça en une quarantaine de pages captivantes !

On peut lire et relire donc Double assassinat dans la rue Morgue notamment dans la collection Librio, des petits bouquins à 2 euros, avec une autre enquête du détective Dupin : Le mystère de Marie Roget, inspirée d'un fait divers authentique. Edgar Allan Poe a mis en scène Dupin dans 3 nouvelles au total, la dernière s'intitulant La lettre volée, elle aussi géniale où Poe fait la démonstration que le meilleur moyen de cacher un objet, c'est de le mettre parfaitement en évidence.

"Double assassinat dans la rue Morgue" dans Les Livres ont la parole
"Double assassinat dans la rue Morgue" dans Les Livres ont la parole Crédit : Librio
À lire aussi
Des lettres de couleur littérature
Où doit-on mettre le tiret et l'apostrophe dans une question ?

Le chemin des écrivains 
Continuons de nous évader de notre confinement en rejoignant, grâce à la magie de la radio, un écrivain dans un lieu qu'il aime. Douglas Kennedy, le plus francophile des romanciers américains nous emmène à New York. C'était bien avant l'arrivée du coronavirus et l'hécatombe qui frappe la ville. L'occasion ce matin de penser à nos amis américains. J'avais rejoint Douglas Kennedy sur la 5e avenue au pied de l'Empire State Building.

Douglas Kennedy à New York
Douglas Kennedy à New York Crédit : Bernard Lehut
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Littérature Les livres ont la parole Livres
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants