1. Accueil
  2. Culture
  3. Arts et spectacles
  4. Faîtes ou faites ? Dîtes ou dites ?

Faîtes ou faites ? Dîtes ou dites ?

Muriel Gilbert nous explique comment éviter une erreur fréquente concernant l’accent circonflexe.

Comment bien utiliser l'accent circonflexe ?
Comment bien utiliser l'accent circonflexe ?
Crédit : Unsplash/Green Chameleon
Faîtes ou faites ? Dîtes ou dites ?
03:23
Muriel Gilbert
Muriel Gilbert
Animateur

Aujourd’hui, amis des mots, nous parlons de l’accent circonflexe… Quel drôle de mot, n’est-ce pas, "circonflexe "? D’ailleurs, il n’existe en français que dans ce contexte, associé au mot accent, ou tout seul, puisqu’on peut dire "un circonflexe" tout court. 

Le mot vient du latin circumflexus, "fléchi autour", qui évoque la forme en chapeau pointu de cet accent, l’un des cinq "signes diacritiques" du français, avec les accents aigu et grave, le tréma et la cédille. Diacritique, lui, vient du verbe grec diakrinein, qui signifie "distinguer", et en effet, l’une des fonctions des signes diacritiques est de distinguer deux homographes, des mots qui s’écrivent de la même manière. L’accent circonflexe permet par exemple de distinguer la tâche à accomplir (qui prend un accent) de la tache de café (qui n’en prend pas).

Naturellement, ces petits signes n’ont pas toujours existé. L’accent circonflexe apparaît dans certains textes français au XVIe siècle, mais il ne prend vraiment sa place qu’au XVIIIe, c’est-à-dire récemment, à l’échelle de l’histoire de la langue. On le rencontre sur les voyelles, mais pas sur le Y. Souvent, il témoigne de la disparition d’anciens S. Comme sur le O de l’hôpital, mot qui descend du latin hospes – comme hospitalité et hospitalier, qui eux ont gardé leur S.

Cet accent circonflexe a d'autres fonctions

Mais l’accent circonflexe a d’autres fonctions que de remplacer des S disparus. Et notamment on en trouve plein nos conjugaisons. Justement, il y a deux formes verbales hyper-courantes où la moitié des Français se donnent la peine de mettre un accent circonflexe alors qu’il n’en faut pas. Ce sont les deuxièmes personnes du pluriel des verbes faire et dire, au présent de l’indicatif ou de l’impératif : faites et dites, tout bêtement. L’autre jour, une twitteuse (coucou Laure de Montalembert) a publié une photo de son écran de télé. Sur les infos de LCI, le bandeau disait "Faîtes chauffer la carte bancaire". "Faîtes", avec un accent circonflexe, alors qu’il n’en faut pas.

Le problème des correcteurs automatiques

À lire aussi

La veille, j’avais corrigé une publicité du Monde qui disait "Faîtes-nous part de vos envies" avec la même erreur. Et le lendemain, j’ai reçu un courriel de l’attachée de presse d’une grande maison d’édition, que je ne dénoncerai pas, qui se concluait par : "Dîtes-moi si ça vous va", avec un accent circonflexe sur "dites" qui n’avait rien à faire là lui non plus. À noter que les participes passés faites et dites ("les bêtises que j’ai faites et celles que j’ai dites") ne prennent pas davantage d’accent.

Ce qui explique la fréquence de cette erreur ? Je l’ignore ! À vrai dire, elle m’étonne beaucoup, parce qu’il est bien plus compliqué de mettre un accent circonflexe qu’un point sur un i (surtout au clavier, où il faut le taper exprès !). Ce qui est sûr, c’est que les correcteurs automatiques la laissent passer, parce que les deux mots existent bien avec un accent circonflexe, qui justement est là pour les distinguer des formes sans accent.

Quoi qu’il en soit, retenez ceci, amis des mots : jamais d’accent sur faites (sauf quand il s’agit du faîte d’un toit), jamais d’accent sur dites, sauf au passé simple ( "nous dîmes, vous dîtes"), que plus personne n’utilise dans le langage courant. Donc ne vous fatiguez pas : faites et dites, c’est sans accent !

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/