1. Accueil
  2. Culture
  3. Arts et spectacles
  4. Concombre, tomate, poivron... Ces légumes qui sont aussi des fruits
2 min de lecture

Concombre, tomate, poivron... Ces légumes qui sont aussi des fruits

Ce dimanche, Muriel Gilbert met en avant tous ces fruits que nous appelons… "légumes" !

Des tomates (illustration)
Des tomates (illustration)
Crédit : AFP / Paul J. Richards
Un bonbon sur la langue du 09 mai 2021
03:00
Muriel Gilbert
Muriel Gilbert
Animateur

Ce dimanche, amis des mots, petit point vocabulaire culinaire ou botanique, tout dépend du point de vue. Hier, on a parlé de pommes, le fruit le plus connu sous nos latitudes, et le plus consommé en France, devant la banane et l’orange. Mais il est des fruits moins bien connus que nous mangeons pourtant tous les jours… Des fruits que nous appelons… des légumes. Il y a la tomate, bien sûr, dont tout le monde commence à savoir qu’elle est un fruit bien qu’on ne la mange pas en dessert. L’avocat, également, fruit de l’avocatier.

Mais saviez-vous que les petits pois sont des fruits, de même que les courgettes, les aubergines, les concombres, les citrouilles, les fèves, les piments, les poivrons et même les haricots ? Si les enfants savaient ça, je suis sûre qu’ils en mangeraient plus volontiers !

"Vous voulez dire que les haricots ne sont pas des légumes ?!", allez-vous vous ébaudir. Ah ah ! C’est là que l’affaire devient subtile et intéressante. On a tendance à opposer les fruits aux légumes comme on oppose le chaud au froid, le sucré au salé, le bien au mal, le blanc au noir. Mais il existe une zone grise, une zone tiède, une zone sucrée-salée dans laquelle, eh oui amis des mots, on peut être à la fois fruit et légume.

Mais d'abord, qu'est-ce qu'un fruit ?

Car au fond, qu’est-ce que c’est qu’un fruit ? C’est, si l’on en croit le Petit Robert, cette "production des plantes qui apparaît après la fleur". C’est aussi l’organe qui contient les graines, et permet à la plante de se reproduire.

À lire aussi

Il n’est peut-être pas inutile de rappeler la définition d’un légume : selon le Larousse, c’est une plante cultivée "dont on consomme, selon les espèces, les graines, les feuilles, les tiges, les racines… ou les fruits" !

Et donc si le concombre, la tomate ou le poivron sont des légumes ET aussi des fruits, la salade, le chou vert et les épinards sont des légumes ET des feuilles, tandis que les carottes, les betteraves et les radis sont des racines, et les topinambours et pommes de terre des tubercules (comme chacun le sait), et que nous mangeons les bulbes de l’ail et de l’oignon, et même le germe du soja. Il y a aussi des plantes, comme le fenouil et le céleri, dont nous dégustons le pétiole – ça vous rappelle quelques vieux cours de sciences nat’ ? (Le pétiole, pour les arbres, c’est cette petite tige qui relie la feuille à la branche…)

Du féminin au masculin

Au passage, le pétiole est également la partie comestible de la rhubarbe, donc une tarte à la rhubarbe, en quelque sorte, c’est une tarte aux légumes ! Et puis il y a ces végétaux de type "haricot" dont les fruits se présentent sous la forme de gousses que nous mangeons tout entières, comme dans le cas du haricot vert, ou dont nous extrayons les graines, comme pour les petits pois, les fèves ou les lentilles. En tout cas, CQFD : un légume peut être… un fruit !

Question subsidiaire, pourquoi dit-on parfois "une légume" comme dans l’expression "une grosse légume" ? Parce que légume est un de ces mots qui ont longtemps hésité quant au genre à adopter. D’abord masculin, il est ensuite devenu féminin, puis à partir du XVIIe siècle, on le trouve aux deux genres, et finalement le féminin est resté que dans cette vieille expression. Tenez, je vous propose qu’on parle la semaine prochaine de l’origine surprenante de cette "grosse légume" !

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/