1. Accueil
  2. Actu
  3. Sciences et Tech
  4. La Chine se prépare à atterrir sur Mars
2 min de lecture

La Chine se prépare à atterrir sur Mars

La Chine espère devenir cette nuit la deuxième puissance à disposer d'un robot téléguidé à la surface de Mars. La sonde de la mission Tianwen-1 doit pénétrer dans l'atmosphère martien peu après 1 heure du matin.

La mission Tianwen-1 s'est élancée le 23 juillet 2020
La mission Tianwen-1 s'est élancée le 23 juillet 2020
Crédit : AFP
Benjamin Hue
Benjamin Hue
Journaliste

Après l'ex-URSS et les États-Unis, la Chine pourrait devenir cette nuit la troisième puissance à se poser sur Mars. Trois mois après avoir placé en orbite le vaisseau Tianwen-1 le 10 février dernier, le programme spatial chinois va tenter de faire atterrir en douceur sur le sol de la planète rouge sa capsule d'atterrissage qui renferme le rover Zhurong dans la nuit de vendredi à samedi.

Si les opérations se déroulent comme prévu, l'appareil devrait faire son entrée dans l'atmosphère martienne aux alentours d'une heure de matin, à 1h11, heure française. 

Après sept à huit minutes de terreur, la formule consacrée désignant l'atterrissage d'un vaisseau en autonomie totale à des dizaines de millions de kilomètres de la Terre, il se posera dans la région sud d'Utopia Planitia, un site peu escarpé, traversé par de longues plaines volcaniques et des dunes de sable, propice à l'atterrissage et suspecté de renfermer des réserves d'eau glacées sous sa surface. 

Atterrir sur Mars, un défi technologique

Pour relever ce défi, la sonde chinoise commencera par déployer un bouclier thermique qui aura la charge de la protéger lors de son entrée à pleine vitesse dans l'atmosphère martienne. Elle ouvrira ensuite un parachute d'une quinzaine de mètres de diamètre pour la freiner rapidement et éviter qu'elle ne s'écrase sur le sol puis elle enclenchera un dernier freinage à l'aide de ses rétro-fusées

À lire aussi

En parallèle, la sonde devra utiliser son système de navigation et les données cartographiées par Tianwen-1 depuis plusieurs semaines pour viser l'endroit le plus adapté. Une fois stabilisé à la surface de Mars, l'atterrisseur pourra déployer une rampe métallique pour laisser le rover Zhurong partir explorer Mars juché sur ses six roues et animé à l'énergie solaire.

La Chine mise sur l'expérience accumulée lors des missions lunaires Chang'e et des vols spatiaux habités du programme Shenzhou pour signer un sans-faute et s'affirmer encore davantage comme la principale rivale des États-Unis dans l'espace

La Nasa dispose actuellement de deux robots téléguidés qui parcourent la surface de Mars pour tenter de percer les mystères de la vie passée sur la planète. En 1971, l'Union soviétique avait réussi à faire atterrir une sonde mais le signal avait été perdu après quelques secondes seulement. L'Europe avait de son côté échoué à poser la sonde Schiaparelli sur la planète en 2016.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/