1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. Éclipses, étoiles filantes, planètes... Que voir dans le ciel en 2022 ?
3 min de lecture

Éclipses, étoiles filantes, planètes... Que voir dans le ciel en 2022 ?

Le ciel promet d'offrir de jolis spectacles cette année encore. Tour d'horizon des événements à ne pas manquer.

Une pluie d'étoiles filantes (Image d'illustration).
Une pluie d'étoiles filantes (Image d'illustration).
Crédit : Ryan Hallock / Flickr
Benjamin Hue
Benjamin Hue

Pendant que les agences spatiales seront occupées à visiter les nouvelles frontières de l'exploration spatiale, le ciel, diurne et nocturne, promet d'offrir de beaux moments de contemplation cette année encore.

Les prochains mois permettront d'observer de nombreux phénomènes depuis le sol français. Deux éclipses sont d'ores et déjà au programme, une éclipse totale de la Lune mi-mai puis une éclipse partielle du Soleil fin octobre.

Les passionnés d'astronomie pourront également profiter des pluies d'étoiles filantes les plus prolifiques à l'été et à l'automne. Les astronomes avertis seront aussi au rendez-vous du spectacle offert par les mouvements des planètes, comme la rencontre de Vénus et Jupiter fin avril.

21-22 avril : pic d'étoiles filantes des lyrides

Moins impressionnante que les Perséides, la pluie d'étoiles filantes des Lyrides, liée à la comète C/1861 Thatcher, sera active au printemps dans la deuxième quinzaine d'avril. Le phénomène connaîtra son apogée dans la nuit du 21 au 22 avril et permettra d'observer plusieurs dizaines de météores par heure si la luminosité le permet

30 avril : rapprochement entre Vénus et Jupiter

À lire aussi

Le couple Jupiter-Vénus tiendra la vedette au printemps. Les deux planètes les plus brillantes du Système Solaire se retrouveront le 30 avril pour un rapprochement céleste qui promet d'être spectaculaire juste avant le lever du Soleil. Situées à plusieurs centaines de millions de kilomètres l'une de l'autre, elles donneront l'impression de se frôler dans notre ciel. Une illusion d'optique qui a lieu tous les treize mois environ.

La planète Vénus (illustration)
La planète Vénus (illustration)
Crédit : NASA

4-5 mai : pic d'étoiles filantes des êta-Aquarides

Généralement actif de mi-avril à fin-mai, l'essaim d'étoiles filantes des êta-Aquarides, qui tire son nom de la constellation du Verseau (Aquarius), connaîtra son maximum dans la nuit du 4 au 5 mai cette année. Issue de la comète de Halley, cette pluie météorique peut permettre d'observer des dizaines d'étoiles filantes chaque heure en regardant au-dessus de l'horizon sud-est une fois la nuit tombée.

16 mai : éclipse totale lunaire

La première éclipse de l'année sera une éclipse lunaire totale. Et elle sera visible en France, une première depuis janvier 2019, mais aussi depuis l Afrique, le Pacifique et les Antilles. Le phénomène, qui verra la Lune se parer de rouge, pourra être scruté à l'oeil nu sans risque au lever du Soleil dans l'Hexagone. Il s'agira également de la première Super Lune de l'année, le phénomène désignant le moment où le satellite naturel de notre planète se situe à son point le plus proche de nous et apparaît plus gros qu'à l'accoutumée.

11-12 août : pic d'activité des Pérséides

Issue des débris de la comète 109P/Swift-Tuttle, la pluie d'étoiles filantes des Perséides est généralement l'événement le plus actif de l'année. Active du 14 juillet au 1er septembre, elle connaîtra son apogée dans la nuit du 11 au 12 août. Une centaine de météores seront alors observables dans le ciel si les conditions sont favorables. Pour en profiter, il faut regarder vers le Nord en direction de la constellation de Cassiopée.

20-21 octobre : pic d'activité des Orionides

Issu de la constellation d'Orion, cet essaim réputé pour la brillance et la rapidité de ses étoiles filantes provient de la comète Halley que l'on peut apercevoir dans l'horizon terrestre tous les 76 ans en moyenne. Il est généralement actif à l'automne, du 26 septembre au 22 novembre cette année, avec un maximum dans la nuit du 20 au 21 octobre. Selon les conditions, il est possible de voir entre 40 et 80 météores par heure en regardant en direction de l'est au début de la nuit.

25 octobre : éclipse partielle du Soleil

La deuxième éclipse visible en France de l'année sera une éclipse solaire partielle. Le 25 octobre, notre satellite naturel occultera l'astre lumineux depuis notre planète. Contrairement aux éclipses lunaires, qui peuvent être observées sans danger dans la pénombre, ce type de phénomène nécessite d'utiliser des filtres spéciaux et des équipements adaptés sous peine de s'exposer à de graves brûlures des yeux.

La main d'une statue de la ville de Vienne en Autriche durant l'éclipse partielle du soleil du 20 mars
La main d'une statue de la ville de Vienne en Autriche durant l'éclipse partielle du soleil du 20 mars
Crédit :

17-18 novembre : pic d'activité des Léonides

Issue de la constellation zodiacale du Lion, la pluie d'étoiles filantes des Léonides sera visible du 3 novembre au 2 décembre avec un pic d'activité dans la nuit du 17 au 18 novembre. Le phénomène donne généralement lieu au passage d'une quinzaine météores par heure.

13-14 décembre : pic d'activité des Géminides

Le dernier essaim d'étoiles filantes de l'année est toujours celui des Géminides. Issues de la constellation des Gémaux, et notamment de l'astéroïde 3200 Phaéton, ce nuage de poussières particulaires connaîtra sera actif du 19 novembre au 24 décembre avec un pic d'activité entre le 13 et le 14 décembre et jusqu'à 75 météores observables par heure en regardant en direction de l'horizon est.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/