1. Accueil
  2. Actu
  3. Santé
  4. Sauter le déjeuner : bon ou mauvais pour la santé ?
2 min de lecture

Sauter le déjeuner : bon ou mauvais pour la santé ?

Par choix ou par manque de temps, de plus en plus de personnes sautent le déjeuner. Quelles sont les conséquences sur la santé ?

sauter un repas, quel impact sur la santé ?
sauter un repas, quel impact sur la santé ?
Crédit : Thought Catalog / Unsplash
Sauter le déjeuner : bon ou mauvais pour la santé ?
00:03:35
Micro générique Switch 795x530
Aline Perraudin - édité par Aline Perraudin

Ne pas manger le midi n’est pas l’idéal car le déjeuner est un repas essentiel. Il nous permet de recharger les batteries et nous prépare à un après-midi actif. Lorsqu’on saute le déjeuner, on perd en capacité de concentration et en énergie. En plus, cela nous expose à des grignotages intempestifs plus tard dans la journée. Et il y a de fortes chances qu’on choisisse alors des aliments moins sains que ceux que l’on prendrait au cours d’un déjeuner.
Les calories sont mieux métabolisées en première partie de journée, lors du petit déjeuner et du déjeuner. Notre corps fonctionne de manière optimale quand nous alignons nos prises alimentaires sur nos rythmes circadiens, ces cycles qui, sur 24 heures, indiquent à notre corps quand se réveiller, manger et s’endormir.
 
L’heure de déjeuner correspond à un pic d’activité de notre organisme. Notre système digestif est préparé pour recevoir de la nourriture. Le pancréas augmente sa production d’insuline qui régule la glycémie. En revanche, le soir, nous digérons moins efficacement les aliments.

Sauter le déjeuner n'aide pas à maigrir

Zapper le déjeuner peut amener à grignoter des aliments gras et sucrés par la suite. Les études suggèrent que c’est en mangeant plus en première partie de journée qu’on peut perdre plus de poids. Cela revient à prendre un bon petit déjeuner si on a faim, à déjeuner normalement et à dîner léger, pas trop tard en soirée. En mangeant tardivement, on va à l’encontre de ses rythmes biologiques. Des études ont montré qu’ainsi, on s’expose à des troubles métaboliques comme le diabète et à un gain de poids.
 
Si l’horaire compte, la régularité des repas joue également sur la santé et le poids.

Prendre des collations si on doit sauter le déjeuner

Si on ne peut pas manger le midi, on peut structurer ses prises alimentaires aux autres moments de la journée. Si on a faim le matin, on renforce son petit déjeuner. On peut prendre du pain au levain, du muesli sans sucre ajouté, ou des flocons d’avoine qui apportent des glucides lents, un fruit, un produit laitier, et on n’oublie pas les protéines animales ou végétales que l’on trouve dans les œufs, le jambon, le saumon ou les fruits à coque et les graines, comme les amandes et les graines de courge.
Sinon, on peut prévoir des collations à prendre en fin de matinée ou en début d’après-midi et vers 17 heures.  Cela peut être par exemple du pain complet avec du jambon, des œufs durs et des tomates-cerises, ou bien un Skyr ou un fromage blanc, avec une poignée d’amandes et une banane. Et vers 17 heures, une poignée d’amandes avec des fruits séchés ou 1 ou 2 carrés de chocolat.

Au dîner, on ajuste en consommant des légumes, sous forme de soupe ou de crudités, et en accompagnement d’un peu de viande,  de poisson, ou de légumineuses et de céréales. Et selon les aliments qu’on a déjà consommés dans la journée, on peut prendre un laitage nature ou un fruit. Enfin, au cours de la journée, on pense à s’hydrater régulièrement.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire