1. Accueil
  2. Actu
  3. Santé
  4. Famille et psychologie : qu'est-ce que le complexe d'Œdipe et comment réagir ?
3 min de lecture

Famille et psychologie : qu'est-ce que le complexe d'Œdipe et comment réagir ?

Dans cet épisode de "Parlons Encore", Caroline Dublanche explique le complexe d'Œdipe, son importance dans le développement de l'enfance et l'attitude que les parents doivent adopter.

Le complexe d'Œdipe démarre quand l'enfant a 3 ans (image d'illustration)
Le complexe d'Œdipe démarre quand l'enfant a 3 ans (image d'illustration)
Crédit : Bethany Beck/ Unsplash
INÉDIT - "Parlons Encore" :Le complexe d'Œdipe
00:13:07
Caroline Dublanche & Capucine Trollion

Œdipe est un personnage de la mythologie grecque. "En quelques lignes", la légende d'Œdipe, roi de Thèbes, raconte comment il en est venu à tuer son père, sans savoir que c'était son père, à se marier avec sa mère, toujours sans le savoir, et à lui faire des enfants. "C'est en fait à la fois un parricide, le meurtre du père et un inceste", souligne Caroline Dublanche dans ce nouvel épisode de Parlons Encore, le podcast de Parlons-Nous. 

"Et c'est Freud, le père de la psychanalyse, qui a introduit cette théorie du complexe d'Œdipe qui représente une étape importante du développement de l'identité sexuelle de l'enfant", poursuit-elle. En général, le complexe d'Œdipe démarre quand l'enfant a 3 ans et se termine aux alentours de ses 6 ans. 

Quand l'enfant a 3 ans, "il va se montrer très curieux à l'égard de la nudité. Il découvre la différence des sexes. Il se demande d'où viennent les bébés", détaille la psychologue de Parlons-Nous. "Et durant cette phase, l'enfant va exercer son pouvoir de séduction sur le parent qui est l'objet de son amour, généralement le parent du sexe opposé et il a tendance à exclure le parent du même sexe", poursuit Caroline Dublanche. "Alors, il faut  dire quand même que cette phase peut passer assez inaperçue chez un enfant et au contraire être assez marquée chez un autre", analyse-t-elle.

Les parents doivent "remettre les choses en place"

"Il faut éviter de céder aux désirs de l'enfant, remettre bien les choses en place de façon à ce qu'il n'y ait pas une confusion des rôles au sein de la famille", conseille Caroline Dublanche. Il faut avoir une attitude bienveillante, "mais il ne faut pas trop rire de tout ça et poser un cadre". 

À écouter aussi

"Par exemple, si le petit garçon dit à sa maman : 'Je suis ton amoureux et plus tard on se mariera', il faut que le père se manifeste et explique : 'Ah non, c'est mon amoureuse à moi'. Et lui expliquer que plus tard, lui aussi aura un amoureux ou une amoureuse", illustre-t-elle.

Si les parents s'embrassent, l'enfant peut vouloir aussi embrasser son parent sur la bouche. "Là, c'est important de dire non, de dire que les parents s'embrassent car ils sont amoureux", recommande Caroline Dublanche. Il faut aussi expliquer à l'enfant que, plus tard, il pourra le faire quand il aura un amoureux ou une amoureuse. 

On voit aussi à cette période du complexe d'Œdipe que l'enfant va chercher à avoir un rapport exclusif avec l'un des deux parents. Il  est important de ne pas laisser l'enfant décider quel parent doit s'occuper de lui. "Et de façon générale, mais particulièrement pendant cette période, dit Œdipienne, que les parents soient impliqués à tour de rôle dans les activités quotidiennes de l'enfant", complète Caroline Dublanche.

C'est une étape de développement de l'enfant

Caroline Dublanche

Il ne faut pas que le parent "rejeté" n'en prenne ombrage, car "c'est une étape de développement de l'enfant, il s'agit pas de se remettre en question en tant que parent", assure la psychologue de Parlons-Nous. Au contraire, "il faut aider l'enfant à rester à sa place d'enfant et le rassurer en lui disant vraiment tout l'amour que l'on a pour lui et toute la fierté que l'on a à le voir grandir. Il faut éviter que l'enfant développe une relation exclusive avec le parent pour qu'il ressent une très forte attirance", conclut-elle.
Si vous êtes parent célibataire ou dans un couple homoparental, "il est tout à fait possible que l'enfant traverse cette phase et vive son complexe d'Œdipe avec une personne de son entourage qui est significative à ses yeux. Ça peut être un beau-père, ça peut être une belle-mère, ça peut être un oncle, une tante, un parrain, une marraine, un éducateur", précise Caroline Dublanche. 

Comment se termine ce complexe ?

Le complexe d'Œdipe se termine "tout naturellement" quand l'enfant a 6 ans. "C'est un âge où l'enfant commence à bien intégrer les règles et les interdits. Et parmi ces interdits, il y a l'interdit de l'inceste qui est un interdit fondateur structurant et qui est présent dans toutes les sociétés humaines", décrit Caroline Dublanche. "C'est un âge aussi où l'enfant développe beaucoup les amitiés. Et puis c'est un âge où l'opposition, "l'hostilité" envers le parent rival va se transformer en admiration et l'enfant va désormais s'identifier à lui", conclut-elle. 

Caroline Dublanche vous recommande le livre Grandir de Claude Halmos, "qui  reprend en fait toutes les étapes du développement de l'enfant, ce qui se passe à chaque étape de son développement".

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info