3 min de lecture Xavier Bertrand

Xavier Bertrand "avance par touches", analyse Alba Ventura

ÉDITO - Xavier Bertrand est devenu la personnalité politique préférée des Français, dépassant Nicolas Hulot pourtant en tête depuis 18 mois.

Alba Ventura L'Edito politique Alba Ventura
>
"Même dans la critique, Xavier Bertrand est resté constructif", juge Alba Ventura Crédit Image : SARAH ACALAY/SIPA | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Alba Ventura
Alba Ventura Journaliste RTL

La crise des "gilets jaunes" a rebattu les cartes. C'est également vrai dans notre baromètre BVA pour RTL, Orange et La Tribune, qui mesure la cote d'influence des politiques dans le regard des Français. Depuis 18 mois, Nicolas Hulot caracolait en tête, mais il vient d'être dépassé par Xavier Bertrand, le président de la région Hauts-de-France.

Xavier Bertrand, c’est l’homme qui arrive à être partout, en ayant l’air d’être nulle part. Il avance par touche, il dose ses sorties, il joue dans les espaces. Ni trop, ni trop peu. Il ne parle pas à tort et à travers, il ne sature pas les médias, mais il intervient à bon escient.

Il est présent sur les bons sujets : l’emploi et l’économie et surtout il évite les polémiques. Il ne hurle pas avec les loups. On l’a vu ces dernières semaines, il a été sans doute le plus proche du mouvement sans être démago, à la bonne distance.

À lire aussi
Nicolas Sarkozy le 16 décembre 2018 à Telavi, en Géorgie Présidentielle 2022
Sarkozy, Hollande, Cazeneuve... "Il n’est jamais trop tôt pour se mettre en ordre de bataille" pour 2022

De Macron-compatible à Macron-divergent

C’est lui qui a très tôt alerté le Président et le Premier ministre sur le malaise des classes moyennes, dès le mois de juillet, alors que les "gilets jaunes" n’existaient pas encore. Et en septembre rebelote, idem en octobre. C’est lui qui a soufflé les mesures qu’il fallait mettre en place d’urgence et il a été écouté, même s’il a émis beaucoup de critiques ces derniers mois envers le pouvoir.

Souvenez-vous que Xavier Bertrand est passé de Macron-compatible à Macron-divergent comme le définissait le Figaro l’été dernier. Mais même dans la critique, il est resté constructif. 

Ce qui plait sans doute chez lui, c’est son côté "assureur de province" (ne vous méprenez pas ce n’est pas méprisant. Ce n’est pas comme Sarkozy qui l’appelait "le petit assureur de Saint-Quentin"), son côté type sympa, chaleureux, alors qu’il peut être très rude, et pas toujours coulant.

Mais il a l’air du type qui va vous vendre le contrat qu’il vous faut, il parle votre langue et il ne se force pas. Il y a une facilité dans l'expression chez lui. Je me souviens du temps de Nicolas Sarkozy, il avait théorisé l’idée qu’un slogan devait être simple, compréhensible, et que l’on devait être capable de le mettre en œuvre.

Plus adapté que les autres ténors de la droite

Toutefois, on peut se demander : pourquoi lui et pas un autre ténor de la droite comme Pécresse, Wauquiez ou Baroin ? Sur la crise des "gilets jaunes", François Baroin a été assez timide, alors qu’il avait une occasion avec les maires dont il préside l’association. Valérie Pécresse a eu plus de mal à émerger, parce qu’elle est la présidente de la Région Île-de-France et que le mouvement des "gilets jaunes" était plus territorial, moins concentré autour dans cette région la plus riche de France. Et Laurent Wauquiez est frappé d’accusations d’insincérité qui plombent ses propos.

Sur un mouvement comme les "gilets jaunes" qui est le mouvement de la vie des gens, Xavier Bertrand apparaît sans doute plus adapté. Et Il n’est pas énarque, pas normalien, pas bébé Chirac, c’est un député de base, devenu président de région après avoir été ministre.

Président de la République ou rien

Il pourrait discuter pour devenir Premier ministre, mais un de ses amis me disait récemment : "Xavier poserait de telles conditions que ce serait inacceptable pour Macron". Mais vous savez, ce n’est pas Matignon qu’il vise.

Aujourd’hui, Xavier Bertrand avance discrètement, mais il y a 3 ans, il avait eu un échange assez sec avec Nicolas Sarkozy qu’il avait relaté aux journalistes : "Je lui ai dit 'je ne serai plus jamais ton ministre'. Je lui ai dit que je voulais être président de la République et rien d’autre et pour ça j’irai jusqu’au bout !". C’est assez clair.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Xavier Bertrand Gilets jaunes
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795331693
Xavier Bertrand "avance par touches", analyse Alba Ventura
Xavier Bertrand "avance par touches", analyse Alba Ventura
ÉDITO - Xavier Bertrand est devenu la personnalité politique préférée des Français, dépassant Nicolas Hulot pourtant en tête depuis 18 mois.
https://www.rtl.fr/actu/politique/xavier-bertrand-avance-par-touches-analyse-alba-ventura-7795331693
2018-12-20 09:56:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/9yhBLwWZVQ74nOaoHpDTgw/330v220-2/online/image/2017/1212/7791390923_xavier-bertrand-le-14-novembre-2017.jpg