1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. VIDÉO - Présidentielle 2022 : quelles différences entre les programmes de Mélenchon, Jadot et Hidalgo ?
3 min de lecture

VIDÉO - Présidentielle 2022 : quelles différences entre les programmes de Mélenchon, Jadot et Hidalgo ?

Vous hésitez encore fortement entre deux ou trois candidats pour le premier tour de l'élection présidentielle ? Nous sommes là pour vous aider.

Jean-Luc Mélenchon, Anne Hidalgo et Yannick Jadot
Jean-Luc Mélenchon, Anne Hidalgo et Yannick Jadot
Crédit : AFP / Montage RTL.fr
Aymeric Parthonnaud
Aymeric Parthonnaud

Les électeurs de gauche sont sans doute un peu perdus en ce moment. Pour qui voter ?Anne Hidalgo, Yannick Jadot, Jean-Luc Mélenchon ? Il y avait même Christiane Taubira qui a fait une apparition dans le débat sans trop s'attarder faute de parrainages et de dynamique dans les sondages. Beaucoup d'électeurs de gauche n’arrivent pas à choisir. Nous avons donc rassemblé ici quelques grandes différences programmatiques entre ces trois candidatures.

La guerre en Ukraine a permis de mettre la lumière sur des différences assez sensibles entre les écolos, les socialistes et les Insoumis. Prenons la défense pas exemple. 
Anne Hidalgo propose des investissements avec une loi de programmation militaire 2019-2025 révisée à la hausse afin de mieux prendre en compte les nouvelles menaces, notamment en matière spatiale et de cybersécurité. Yannick Jadot, lui, ne veut pas miser sur une surenchère et veut maintenir la trajectoire budgétaire prévue par la loi de programmation en vigueur. Du coté de la France Insoumise, on propose d'instaurer une "conscription citoyenne obligatoire de 9 mois". Jean-Luc Mélenchon désire aussi constituer un pôle public de l’armement et protéger le patrimoine économique et industriel du pays.

@rtl.officiel 🔴🎙🗳 Vous hésitez entre #Mélenchon, #Hidalgo, #Jadot ? #AymericExplique les différences entre les programmes de ces candidats. #rtl #fyp #pourtoi #followus #présidentielle2022 ♬ son original - RTL

Chacun a aussi sa technique face à la Russie de Vladimir Poutine. Ces points de vue correspondent à des visions bien différentes des relations internationales.  Anne Hidalgo et Yannick Jadot sont dans des stratégies plutôt européennes. Le candidat EELV veut d’ailleurs se diriger vers un modèle d'Europe fédérale plus démocratique, c’est le candidat qui va sans doute le plus loin dans cette voie. Mélenchon propose, a contrario, la vision d’une France non-alignée, plus indépendante de structure supra-étatiques comme l'UE, l’OTAN ou d'influents alliés comme les États-Unis.

Nucléaire, retraite, GPA

La question du nucléaire divise aussi fortement à gauche. Fabien Roussel le communiste est un des rares à gauche à vouloir miser dessus. Mélenchon, Hidalgo et Jadot eux veulent en sortir et miser sur les énergies alternatives et renouvelables. Seules les méthodes et les délais diffèrent.

À lire aussi

Sur l’épineuse question de la retraite, les trois candidats rejettent la proposition de retraite à 65 ans d’Emmanuel Macron. Anne Hidalgo veut le statu quo à 62 ans et revaloriser les petites retraites ou encore le minimum vieillesse qui sera désormais à 1.000 euros. Yannick Jadot ne veut pas repousser l’âge du départ à la retraite lui aussi et dit vouloir prendre en compte la pénibilité. Mélenchon veut redescendre aux 60 ans à taux plein avec 40 années de cotisation.

Autre différence : la question de la GPA, la gestation pour autrui. Yannick Jadot proposait d’organiser une GPA éthique absolument non-marchande sans un seul euro versé quand Jean-Luc Mélenchon et Anne Hidlago refusent complètement d’ouvrir cette possibilité. Depuis le début de la campagne, la GPA - question sans doute trop sensible - a disparu du programme de l’écologiste. Le candidat vert prône en revanche "la reconnaissance automatique de la filiation des enfants nés de GPA à l'étranger pour les deux parents".

Héritage, passe sanitaire...

Autre petite différence à gauche sur la question des droits de succession. Yannick Jadot propose qu’ils soient payés en fonction de ce que chacun perçoit tout au long de sa vie, quel que soit le lien de parenté avec les donateurs, et à partir d'un seuil de 200.000 euros. Anne Hidalgo et Jean-luc Mélenchon concentrent leurs efforts sur les très hauts patrimoines. L’Insoumis va même jusqu’à créer un héritage maximal de 12 millions d’euros. De quoi vivre encore confortablement…

La situation en Ukraine ne doit pas nous faire oublier la crise du Covid qui nous a bien occupé ces derniers mois. Là encore, les conceptions diffèrent. Mélenchon a montré qu'il n'était pas vraiment favorable au passe sanitaire, il proposait de se débarrasser durablement de cette autorisation et d’abroger les lois sur l’état d’urgence sanitaire. La socialiste misait plutôt sur la vaccination obligatoire. Yannick Jadot lui, proposait surtout de suivre les scientifiques. 

Et on termine par la question de la légalisation du cannabis : Jean-Luc Mélenchon et Yannick Jadot sont pour. Anne Hidalgo, elle, veut ouvrir le débat. Ça permet de ne pas trop se mouiller. Pour le reste - ISF, service public, augmentation du SMIC, etc. - on retrouve beaucoup de points communs entre les programmes.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/