2 min de lecture Sécurité

VIDÉO - Marine Le Pen veut mettre les délinquants "en prison" ou "dans l’avion"

La présidente du Rassemblement national a critiqué dans une vidéo la gestion de l'insécurité par le gouvernement. Elle parle d'un "ensauvagement" de la société.

Marine Le Pen, présidente du Rassemblement national (RN).
Marine Le Pen, présidente du Rassemblement national (RN). Crédit : MATTHIEU ALEXANDRE / AFP
Coline Daclin et AFP

Marine Le Pen se voit déjà au pouvoir. Face à l'insécurité, la présidente du Rassemblement national (RN) promet dans une vidéo publiée sur Twitter qu'elle prendra des mesures si elle est élue en 2022. 

"Quand viendra l'heure d'exercer le pouvoir, je ne tremblerai pas : les délinquants seront remis à leur place, c'est-à-dire en prison, s'ils sont Français, et dans l'avion s'ils sont étrangers", assure-t-elle. Elle renvoie ensuite aux propositions du Livre blanc sur la sécurité qu'a publié en février dernier. 

Marine Le Pen critique dans sa vidéo l'action de l'exécutif en la matière. Elle tacle une réponse "indigente, voire contre-performante" du pouvoir en place face à ce qu'elle considère être un "effrayant ensauvagement" de la société. "Le rôle d'un politique, et a fortiori d'un gouvernement, n'est pas de commenter, de dénoncer ou de condamner, mais d'agir", déclare la députée du Pas-de-Calais. 

"Le président classe ces actes criminels au rang d'incivilités, comme pour en minimiser la gravité morale [...] le ministre de l'Intérieur personnellement affaibli [Gérald Darmanin est accusé de viol, ndlr], se contente de constats qui se veulent martiaux et fermes", accuse-t-elle. 

Une hausse du sentiment d'insécurité

Marine Le Pen cite également une donnée d'un sondage Odoxa publié le 22 juillet dernier : 68% des Français ne se sentiraient pas en sécurité. Selon l'institut de sondage, le sentiment d'insécurité est à son plus haut niveau depuis quatre ans, et a augmenté de 10 points ces six derniers mois. Pour autant, le sondage souligne que la confiance des Français en leur gouvernement pour les protéger est en hausse de six points.

À lire aussi
Un tramway à Dijon (illustration) faits divers
Dijon : un conducteur de tramway agressé

Cette vidéo de la présidente du RN fait suite à la visite surprise lundi soir d'Emmanuel Macron à des policiers parisiens. Il a annoncé à cette occasion le versement d'une "indemnité spécifique" pour les policiers travaillant de nuit. Son Premier ministre Jean Castex a également annoncé samedi plusieurs initiatives contre l'insécurité et l'expérimentation prochaine à Nice de l'extension des compétences de la police municipale.  

Lire la suite
Sécurité Insécurité Marine Le Pen
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants