1 min de lecture Assemblée nationale

VIDÉO - Manuel Valls fait ses adieux à l’Assemblée, "bon débarras", répond la France insoumise

L'ancien Premier ministre poursuit sa tournée d'adieux à la politique française, après avoir officialisé sa candidature pour les municipales à Barcelone.

Manuel Valls, à l'Assemblée nationale, le 2 octobre 2018
Manuel Valls, à l'Assemblée nationale, le 2 octobre 2018 Crédit : CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP
Marie-Pierre Haddad
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

C'est la fin. Manuel Valls se lance officiellement dans la course pour la mairie de Barcelone. Après avoir laissé s'installer des rumeurs persistantes, l'ancien Premier ministre a officialisé sa candidature, tout en précisant qu'il démissionnait de son mandat d'élu de l’Essonne. 

C'est alors que Manuel Valls a entamé un marathon médiatique afin d'expliquer aux Français ses intentions. "Parfois, il m'est arrivé de confondre autorité et autoritarisme", a-t-il ainsi reconnu. D'après lui, "le pouvoir enferme" et "vous rend plus dur". 

Édouard Philippe, a assuré que la France lui "sera toujours reconnaissante", lors des questions au gouvernement. La dernière intervention de l'ancien Premier ministre a été saluée par les députés de la majorité et applaudie. Le nouveau président de l'Assemblée nationale, Richard Ferrand, s'est aussi exprimé : "Personne n'a oublié votre discours du 13 janvier 2015, au lendemain des attentats qui avaient ensanglanté la République"

Mais de l'autre côté de l'hémicycle, Manuel Valls a été sifflé. Des députés de la France insoumis ont brandi des pancartes "bon débarras", lors de son allocution, comme le rapporte Le Parisien

À lire aussi
L'hémicycle de l'Assemblée nationale le 17 février 2020. réforme des retraites
Recours au 49.3 sur la réforme des retraites : "Macron serait prêt à attendre un peu", dit Bost

Mais rien ne pourra entacher la nostalgie du candidat à la mairie de Barcelone qui déclare : "Je ne vous oublierai jamais". Il a ainsi exprimé sa reconnaissance "aux électeurs de la 1ère circonscription de l'Essonne", mais aussi à "l'Assemblée nationale, à chacun d'entre vous, sans exception". Manuel Valls met aussi en garde : le "Parlement est le cœur battant de la démocratie, il faut le respecter et le faire respecter". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Assemblée nationale Manuel Valls Vidéo
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants