2 min de lecture Coronavirus

VIDÉO - Coronavirus : Macron provoque un attroupement en Seine-Saint-Denis

En visite dans le département francilien le plus touché par le coronavirus, Emmanuel Macron a dû exhorter les habitants qui s'étaient attroupés à "respecter les règles" et donc à "rentrer chez eux".

Emmanuel Macron lors de sa visite en Seine-Saint-Denis, le 7 avril 2020
Emmanuel Macron lors de sa visite en Seine-Saint-Denis, le 7 avril 2020 Crédit : GONZALO FUENTES / POOL / AFP
Marie-Pierre Haddad
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

Emmanuel Macron continue ses déplacements en plein crise du coronavirus. Après s'être rendu à l'hôpital militaire de campagne à Mulhouse, puis dans l'usine de production de masques Kolmi-Hopen en périphérie d’Angers, le président de la République s'est rendu en Seine-Saint-Denis. Il s'agit du département francilien le plus touché par le coronavirus. 

Emmanuel Macron a débuté sa visite en Seine-Saint-Denis en remerciant les habitants qui "respectent le confinement de manière remarquable" dans "un département où il y a beaucoup de pauvreté". Mais, une heure plus tard, à la sortie de la Maison de santé pluridisciplinaire de Pantin, il doit exhorter, en joignant les mains, les habitants qui s'étaient attroupés pour le voir et l'interpeller, à "respecter les règles" et donc à "rentrer chez eux". 

Dans la rue, Emmanuel Macron n'a plus le masque chirurgical qu'il avait fixé sur son visage en entrant dans la maison de santé, comme l'ensemble des personnes qui y travaillent ou y sont accueillies. Le président de la République a aussi remercié les habitants, comme le rapporte LeHuffPost. "Dans un département où il y a beaucoup de pauvreté, les habitants respectent le confinement de manière remarquable. Vraiment, je les en remercie", a déclaré le chef de l’Etat, peu après son arrivée à la Maison de santé pluridisciplinaire de Pantin.

Le président n'a évidemment pas cherché à provoquer cet attroupement

Sibeth Ndiaye, porte-parole du gouvernement
Partager la citation

Cet attroupement est tombé dans le viseur de l'opposition, notamment de Marine Le Pen. La présidente du Rassemblement national a tweeté : "À Pantin, des habitants agglutinés sans aucun respect du confinement ni de la distanciation sociale, et cela devant le président de la République... C’est absolument consternant".

À lire aussi
Un magasin André à Dunkerque, en 2017. consommation
Coronavirus : pourquoi certaines enseignes veulent reporter les soldes d'été

Afin d'éteindre la polémique, Sibeth Ndiaye a expliqué à l'issue du Conseil des ministre que le président "n'a évidemment pas cherché à provoquer cet attroupement, il a souhaité saluer les citoyens qui étaient notamment à leurs fenêtres. Il y a eu notamment des jeunes qui sont descendus autour de lui. (...) Il a vocation évidemment à toujours respecter les gestes barrière et il a d'ailleurs eu l'occasion, à ce moment-là, de le rappeler à ceux qui l'entouraient".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Seine-Saint-Denis Vidéo
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants