2 min de lecture Coronavirus France

Variant anglais du coronavirus : 19 cas détectés en France, le gouvernement inquiet

Le variant anglais du coronavirus inquiète le gouvernement qui souhaite "à tout prix" éviter sa diffusion en France. 19 cas ont été détectés sur le territoire à ce jour, dont deux clusters préoccupants. Une surveillance accrue va être menée dans les écoles.

Le Premier ministre et le ministre de la Santé jeudi 7 janvier 2021
Le Premier ministre et le ministre de la Santé jeudi 7 janvier 2021 Crédit : AFP
Benjamin Hue
Benjamin Hue
Journaliste RTL

La France prend "très au sérieux" la menace du variant anglais du coronavirus. Le Premier ministre Jean Castex et le ministre de la Santé Olivier Véran ont fait part de leur inquiétude liée à l'évolution de la situation au Royaume-Uni lors du point presse hebdomadaire du gouvernement sur l'évolution de l'épidémie ce jeudi 7 janvier.

"La flambée de cas que connait ce pays pourrait être due à l'apparition d'une souche variante du virus. Un autre est également apparu en Afrique du Sud. Si ces nouvelles souches virales semblent être encore peu répandues dans notre pays, elles pourraient être davantage contagieuses", a affirmé le premier ministre Jean Castex.

"Nous avons immédiatement agi pour empêcher le plus possible que ces virus se propagent sur notre territoire : nous avons décidé le 20 décembre dernier de fermer les frontières avec le Royaume-Uni et cette mesure sera prolongée jusqu'à nouvel ordre", a ajouté le premier ministre.

Une surveillance accrue dans les écoles

A ce jour, 19 cas du variant britannique du Covid-19 ont été détectés en France, a annoncé le ministre de la Santé, Olivier Véran, dont deux clusters à risque, un en Île-de-France, un autre en Bretagne. "Nous nous attendons à en identifier davantage", a précisé le ministre, évoquant la possibilité de prendre "des mesures supplémentaires s'il venait à se diffuser sur le territoire national". Une perspective que les autorités souhaitent "éviter à tout prix".

À lire aussi
Coronavirus États-Unis
Coronavirus aux États-Unis : le vaccin Pfizer étendu aux 12-15 ans

Pour ce faire, "tous les laboratoires, les centres de recherche et Santé Publique France sont mobilisés pour traquer ce variant", a indiqué le ministre. Jeudi et vendredi, tous les tests PCR douteux pouvant suggérer la présence du variant anglais seront analysés sur des plateformes de séquençage génétique pour démembrer le nombre précis de cas de ce variant présents à date sur le territoire aujourd'hui et demain. 

Une surveillance accrue sera aussi menée dans les écoles avec des opérations de dépistage. Et toute personne venant de Grande-Bretagne et d'Afrique du Sud devra présenter un test PCR négatif datant de moins de 72 heures avant le départ.

Olivier Véran a indiqué que le variant anglais est "plus contagieux de l'ordre de 40% à 70% que le variant que nous connaissons en France" et qu'il donnerait "les mêmes type de symptômes sans davantage de cas grave, mais comme il est plus contagieux, les cas graves sont plus nombreux". Cette souche serait aussi plus contagieuse pour les enfants mais ne donnerait pas lieu à davantage de formes graves d'infection au Covid-19.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus France Jean Castex Gouvernement
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants