1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Vaccination : pour Castaner, "les Français attendaient ce petit coup de pression"
2 min de lecture

Vaccination : pour Castaner, "les Français attendaient ce petit coup de pression"

INVITÉ RTL - L'incitation à la vaccination va permettre aux personnes contre la vaccination "de se mettre en responsabilité", selon Christophe Castaner.

Christophe Castaner était l'invité de RTL mardi 13 juillet 2021.
Christophe Castaner était l'invité de RTL mardi 13 juillet 2021.
Crédit : RTL
Vaccination : "Les Français attendaient ce petit coup de pression", selon Castaner
13:04
Christophe Castaner était l'invité de RTL du 13 juillet 2021
13:04
Carpentier-795x530
Stéphane Carpentier - édité par Marie Gingault

Les annonces d'Emmanuel Macron ne cachent pas, selon Christophe Castaner, une vaccination obligatoire camouflée, mais "c'est le fait que celles et ceux qui refusent la vaccination se mettent en responsabilité", a affirmé le président du groupe LaREM à l’Assemblée nationale. "La responsabilité de ne pas se vacciner, c'est celle de faire courir un risque à sa famille, à ses voisins, à ceux que l'on fréquente, au personnel sanitaire et à nos hôpitaux, donc effectivement, il faut qu'ils l'assument", a-t-il ajouté.

Il s'agit en réalité, selon le député, d'un processus inversé. "Parce que nous n'avions pas la solution, le vaccin, il a fallu fermer les établissements comme les restaurants, les cinémas, les bars. Aujourd'hui, on a l'arme de réponse, c'est le vaccin. Et si certains refusent de faire le vaccin, on ne va pas à cause d'eux décider qu'on va fermer à nouveau les bars et les restaurants. Donc on fait un choix inverse, celui de dire 'chacun prend ses responsabilités'", a plaidé le député des Alpes-de-Haute-Provence au micro de RTL.

Christophe Castaner fait également état d'une "vaccination plus simple encore, qui sera disponible partout sur le territoire national, et on voit bien que les Français aussi attendaient peut-être ce petit coup de pression", a déclaré l'ancien ministre de l'Intérieur. "Les demandes de rendez-vous hier et dans les jours qui viennent, je n'en doute pas, seront la démonstration que tout le monde a conscience que la solution, c'est le vaccin", a-t-il souligné.

"Certains ont attendu, beaucoup sont rentrés dans la logique, d'autres étaient plus impatients encore et on se plaignait que ça ne monte pas assez vite en puissance, mais ce que je sais c'est que la semaine dernière, il y avait encore chaque jour 200/300.000 vaccins disponibles et non utilisés faisant en sorte que les Français puissent se protéger eux-mêmes, puissent protéger ceux qu'ils aiment, puissent protéger aussi la société française", a conclu Christophe Castaner

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/