1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Ukraine, électricité, gaz, nucléaire : Emmanuel Macron, de retour en chef de guerre
3 min de lecture

Ukraine, électricité, gaz, nucléaire : Emmanuel Macron, de retour en chef de guerre

DÉCRYPTAGE - Le président de la République a déclaré que la France est "en guerre énergétique". Une formule qui rappelle celle employée lors du la crise du coronavirus.

Emmanuel Macron, le 5 septembre 2022
Emmanuel Macron, le 5 septembre 2022
Crédit : LUDOVIC MARIN / POOL / AFP
Marie-Pierre Haddad

"Nous sommes en guerre, c'est un état de fait". Emmanuel Macron évite les détours pour évoquer la crise des prochaines semaines. Le chef de l'Etat a souhaité provoquer un électrochoc dans l'esprit des Français, lors d'une conférence de presse consacrée à la crise énergétique le 5 septembre. 

Selon le président de la République, "l'énergie fait partie des instruments de guerre utilisés par la Russie, et donc nous devons absolument nous mettre en situation de produire plus vite des sources alternatives d'électricité". 

Après le costume de candidat, puis celui de président réélu, Emmanuel Macron renoue avec une posture déjà incarnée auparavant, celle du chef de guerre. "Nous avons notre destin en main parce que, depuis le mois de février, on a fait beaucoup de choses et parce que si on arrive à être au rendez-vous de la solidarité et de la sobriété", a-t-il déclaré assurant que "la solution est dans notre main"

De retour en temps de guerre

"Nous sommes en guerre", voici des mots que les Français ont déjà entendus. Emmanuel Macron avait eu recours déjà à cette phrase lors de la crise sanitaire liée au coronavirus. Ces quatre mots avaient marqué le début d'une multitude d'annonces, décisions et allocutions sur le sujet. Le but du président de la République était de solenniser le moment afin de faire prendre conscience aux citoyens des enjeux sanitaires et de la nécessité de respecter les gestes barrières et le confinement. 

À lire aussi

Cette fois-ci, le contexte diffère mais la réponse reste la même. L'enjeu : sonner la mobilisation générale. "On doit tous se bouger !", a déclaré Emmanuel Macron. Il a dans la foulée appelé au changement des "comportements" comme celui de "mettre la climatisation un peu moins fort" et "le chauffage un peu moins fort que d'habitude" lorsqu'il fera froid, citant la température de 19 degrés. 

La phrase d'Emmanuel Macron s'inscrit dans une succession de prises de parole où le président a durci le ton. La rentrée a été marquée par "la fin de l'abondance" et de "l'insouciance", prônée par le chef de l'Etat. Le gouvernement s'est aussi inscrit dans cette mouvance. Elisabeth Borne militait pour une "radicalité écologique".

A force de crier au loup, on va y arriver

Eric Ciotti sur RTL

Mêmes mots, mêmes réactions. Les oppositions s'inscrivent dans la lignée des critiques déjà provoquées au moment de la crise covid. Sur RTL, Eric Ciotti a été "choqué" qu'Emmanuel Macron prononce le mot de "guerre". "A force de crier au loup, on va y arriver", a critiqué le candidat à la présidence des Républicains qui a qualifié la prise de parole du chef de l'Etat de "dérisoire" et "malhonnête".

Sur RFI, le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, estime que les demandes d'Emmanuel Macron aux Français traduisent "une forme de déconnexion de la réalité et du vécu de millions de foyers". "Ceux qui sont privés d'emplois, ceux qui gagnent 700 euros par mois (...) ils sont même en dessous de la sobriété", a-t-il expliqué. 

Le président de la République devrait plutôt s'adresser à "ceux qui profitent de cette crise pour gagner beaucoup d'argent, plutôt que de culpabiliser les citoyens", a-t-il ajouté en référence à la taxe sur les entreprises qui engrangent des superprofits. Celle-ci a été balayée par le chef de l'Etat qui préfère un "mécanisme européen".

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire