2 min de lecture Sport

Maracineanu insultée : "Des animaux derrière des grilles", réagit la ministre sur RTL

INVITÉE RTL - Pris à partie, la ministre des Sports a dû être exfiltrée du stade Bauer de Saint-Ouen, vendredi 13 décembre.

RTL Midi -  Christelle Rebière L'invité de RTL Midi Christelle Rebière
>
Maracineanu insultée : "Des animaux derrière des grilles", réagit la ministre sur RTL Crédit Image : Thomas SAMSON / AFP | Crédit Média : Vincent Parizot | Durée : | Date : La page de l'émission
245-PARIZOT
Vincent Parizot édité par Charles Deluermoz

C'est une vidéo qu'elle trouve impressionnante "vu de l'extérieur". Après avoir été prise à partie par un groupe de supporteurs, vendredi 13 décembre alors qu'elle assistait au match de football entre le Red Star et l’US Quevilly à Saint-Ouen, la ministre des Sports a fait part de son incompréhension sur RTL.

"Je viens de visionner la vidéo qui est sur internet. C'est vrai que c'est différent que ce que j'ai vécu hier soir", explique-t-elle, assurant qu'elle était "plus dans une tentative de dialogue avec la poignée de supporters qui est venue manifester sa colère". 

"La situation d'hier, poursuit-elle, c'était la situation d'une ministre des Sports qui vient voir un match de foot de National (3e division, ndlr). J'avais envie de passer du temps avec des supporteurs dans les gradins. Pendant la première mi-temps, j'en ai profité pour discuter de l'avenir du stade." 

À partir de ce moment-là, on a préféré partir

Roxana Maracineanu
Partager la citation

Mais "à la mi-temps, lorsque j'étais dans la foule, deux ou trois supporteurs sont venus m'interpeller et discuter avec moi de mes prises de position sur les chants de supporters ou encore sur d'autres thématiques qui concernent le gouvernement comme la réforme des retraites".

À lire aussi
Didier Gailhaguet, le 5 février 2020. justice
Patinage : Didier Gailhaguet réclame 300.000 euros à la ministre des Sports

"Ils m'ont dit qu'une partie d'entre eux étaient en grève et m'ont soumis leur point de vue", précise-t-elle. Ce n'est qu'après qu'elle a été prise à partie : "Il y a une dizaine de personnes qui sont venues autour et qui ont mis leur foulard sur leur bouche et qui ont commencé à crier très fort et à manifester", indique la ministre.

Elle assure avoir essayé d'entamer le dialogue, mais "ils ont commencé à se rapprocher et à nous bousculer. À partir de ce moment-là, on a préféré partir. Moi, venant de la société civile avec cette casquette de ministre des Sports et sportive moi-même, je trouve ça incroyable qu'on puisse entendre dans un stade 'Vous n'avez rien à faire là'".

Ce sont eux qui ressortent perdants

Roxana Maracineanu
Partager la citation

Selon elle, le comportement de ces supporteurs doit être dénoncé mais elle le rappelle : "c'était un groupe d'une dizaine de personnes sur tout le stade qui sont venues manifester politiquement". 

Concernant les agressions verbales voire la pression physique directe dont elle a été victime, elle estime que "ce sont eux qui ressortent perdants. On a l'impression que c'est des animaux derrière des grilles. C'est dommage pour eux et pour le football".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Sport Roxana Maracineanu Agression
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants