1 min de lecture Roxana Maracineanu

Roxana Maracineanu chahutée : le Red Star promet des sanctions

Le club de football demande à ses groupes de supporters de venir s’expliquer après la prise à partie de la ministre des Sports Roxana Maracineanu, à la mi-temps de son match face à Quevilly, vendredi 13 décembre.

Roxana Maracineanu à l'Élysée le 16 janvier 2019
Roxana Maracineanu à l'Élysée le 16 janvier 2019 Crédit : LUDOVIC MARIN / AFP
Photo Quentin Marchal
Quentin Marchal
et AFP

Des actes qui pourrait avoir de lourdes conséquences. Au lendemain de l'exfiltration de Roxana Maracineanu du stade Bauer de Saint-Ouen, où elle assistait au match de National (3e division) entre le Red Star et Quevilly (1-0), le club de la région parisienne a promis des sanctions envers les supporters qui s'en sont pris à la ministre des Sports.

"Nous prendrons les décisions justes mais fermes qui s'imposent vis-à-vis des fauteurs de troubles, et invitons les responsables des groupes de supporters à venir s'expliquer tant sur le fond que sur la forme de cet incident inacceptable", a déclaré le président du club audonien, Patrice Haddad.

"Si les opinions sont libres, je ne saurais tolérer de tels débordements physiques et politiques, qui sont contraires aux valeurs que le club a toujours véhiculées et inculquées jusqu'aux plus jeunes de ses licenciés: le respect et la tolérance", a-t-il poursuivi.

Venue à titre privé, la ministre des Sports a été prise à partie à la mi-temps par une dizaine de spectateurs, derrière le stade. Une vidéo postée sur les réseaux sociaux montre l'ancienne nageuse regagner sa voiture sous les quolibets et essuyant quelques jets d'eau.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Roxana Maracineanu Ministre Football
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants