2 min de lecture Fonction publique

Rémunération des fonctionnaires : "1,2%, c'est juste, c'est équilibré, c'est significatif", assure Annick Girardin

REPLAY / INVITÉE RTL - Annick Girardin a défendu l'augmentation du point d'indice des fonctionnaires fixée à 1,2% par le gouvernement.

Alba Ventura L'invité de RTL Alba Ventura iTunes RSS
>
Rémunération des fonctionnaires : "1,2%, c'est juste, c'est équilibré, c'est significatif", assure Annick Girardin Crédit Média : RTL.fr | Date :
La page de l'émission
Calvi-245x300
Yves Calvi et Ludovic Galtier

C'était le feuilleton politique de la journée du 17 mars. Après avoir évoqué une augmentation de 1% du point d'indice des fonctionnaires, qui permet de calculer leur rémunération, Annick Girardin a donc tranché. Elle atteindra 1,2%, en deux temps : 0,6% au 1er juillet 2016 2016 et 0,6% au 1er février 2017, au grand dam des syndicats qui maintiennent pour beaucoup leur mouvement de grève prévu la semaine prochaine. Le point d'indice avait été gelé par Nicolas Sarkozy en 2010.

Au micro de RTL, la ministre de la Fonction publique a estimé que cette décision qui représente un coût de "2,4 milliards d'euros sur une année pleine", est "raisonnable". "Nous l'avons fait en deux fois parce que nous avons aussi à garder notre trajectoire budgétaire (...) 1,2%, c'est juste, c'est équilibré et c'est significatif."

Selon la ministre, qui a pris la succession de Marylise Lebranchu lors du dernier remaniement du 11 février, cette augmentation s'inscrit dans "un ensemble". Il y a eu "d'abord une augmentation des catégories C en 2014-2015. Nous avons des travailleurs pauvres qui devaient avoir là une première reconnaissance de leur action. Ensuite, il y a eu un gros travail sur les parcours professionnels, les carrières, les rémunérations qui a débuté l'an dernier. Les fonctionnaires verront le résultat sur leur feuille de salaire entre 2016 et 2020."

Nombre de fonctionnaires : "Il ne s'agit pas d'une question de chiffre"

Une question fait débat depuis de nombreuses années. Faut-il oui ou non réduire le nombre de fonctionnaires ? Nicolas Sarkozy avait décidé de ne pas remplacer un fonctionnaire sur deux partant à la retraite. Pour Annick Girardin, il ne s'agit pas d'"une question de chiffre". "C'est une question politique pour certains. La question est quel service public pour demain ? Comment la fonction publique de demain répond aux besoins ? Comment elle répond aux défis écologiques, numériques, démographiques ?, a-t-elle expliqué.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Fonction publique Fonctionnaires Rémunération
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants