Marylise Lebranchu critique François Hollande qui "a changé" et un gouvernement qui va "trop loin"

L'ancienne ministre de la Fonction publique se livre dans une interview à "Mediapart". Elle dénonce la ligne adoptée par la majorité sur la loi Travail et regrette que François Hollande soit revenu sur des promesses de campagne.

Marylise Lebranchu le 18 février 2014 à l'Assemblée nationale (illustration).
Crédit : ERIC FEFERBERG / AFP
Marylise Lebranchu le 18 février 2014 à l'Assemblée nationale (illustration).

C'est un nouveau coup dur qu'enregistre le gouvernement ce mardi 1er mars. Après les passages mouvementés de François Hollande et Manuel Valls au Salon de l'agriculture et la contestation de ces derniers jours face au projet de réforme du marché du travail, une ancienne ministre se livre avec amertume dans un entretien à Mediapart. Marylise Lebranchu, congédiée lors du dernier remaniement, ne mâche pas ses mots sur ses regrets et critiques à l'égard de la ligne de l'exécutif.

Sur l'avant-projet El Khomri, l'ancienne ministre de la Fonction publique déplore que ce texte "aille trop loin, trop c'est trop", indique-t-elle. Elle s'offusque également des atermoiements autour du recours au 49.3, évoqué "avant même que le texte soit présenté en Cnseil des ministres", précise la députée du Finistère qui analyse cet épisode comme "une erreur grave"

"Il est très difficile de raisonner de manière désincarnée quand on gagne plus de 5.000 euros."

Marylise Lebranchu

Sur le fond, Marylise Lebranchu estime qu'il y a de nombreuses choses à revoir dans cette réforme. Il faut "retravailler avec les syndicats et les parlementaires" sur le plafonnement des indemnités aux prud’hommes et l'encadrement des accords d'entreprises, détaille l'ancienne ministre qui évoque aussi une confusion entre la qualité de vie au travail et le nombre d'employés.

Marylise Lebranchu va plus loin dans la critique en pointant une certaine déconnexion des élus face à la réalité. "Il est très difficile de raisonner de manière désincarnée quand on gagne plus de 5.000 euros. C'est le cas des députés, des ministres, des fonctionnaires, des dirigeants du Medef", ajoute-t-elle.

Un manque de "ligne politique claire"

L'ancienne ministre ne se contente pas de commenter la politique du gouvernement sur la loi Travail, elle regrette aussi une perte de repères face aux engagements de début de quinquennat. Un recul conséquent à l'arrivée de Manuel Valls au poste de Premier ministre. "L'équilibre devait se faire entre Manuel et François Hollande, et le discours du Bourget. (...) Aujourd'hui, il ne se fait plus", analyse-t-elle en évoquant un manque de "ligne politique claire". "Le président ne présente jamais sa politique comme un tout", assène Marylise Lebranchu qui parle de "baguettes magiques : le Code du travail rénové, les cars Macron".

Le ministre de l'Économie n'échappe d'ailleurs pas non plus aux critiques de son ex-collègue lorsqu'elle s'attaque à la recherche de l'omniprésence médiatique. "J'en ai assez d'entendre parler, depuis des années, de faire tomber les tabous. (...) C'est le signe de l'influence de la notoriété médiatique : pour avoir sa première couv' d'un hebdomadaire, il faut dire que les 35 heures c'est mal comme l'a fait Emmanuel Macron", proteste la députée.

Face à ces regrets à répétition, Marylise Lebranchu dévoile aussi qu'elle a hésité à suivre Christiane Taubira lors de son départ. Elle était aussi opposée à la déchéance de nationalité, mais a eu peur de fragiliser la majorité. "Je me disais qu'en tant que responsable politique, je ne pouvais ajouter un petit élément à un petit élément de crise", explique-t-elle. Si l'ancienne ministre reconnaît que la déchéance était une idée politiquement "intelligente", elle invite le président à ne pas s'acharner sur ce sujet et l'incite à stopper "la réforme constitutionnelle après le Sénat" si la majorité des 3/5e n'y est pas réunie.

La rédaction vous recommande
par Nicolas Ledain
Suivez Nicolas Ledain sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7782147404
Marylise Lebranchu critique François Hollande qui "a changé" et un gouvernement qui va "trop loin"
Marylise Lebranchu critique François Hollande qui "a changé" et un gouvernement qui va "trop loin"
L'ancienne ministre de la Fonction publique se livre dans une interview à "Mediapart". Elle dénonce la ligne adoptée par la majorité sur la loi Travail et regrette que François Hollande soit revenu sur des promesses de campagne.
http://www.rtl.fr/actu/politique/marylise-lebranchu-critique-francois-hollande-qui-a-change-et-un-gouvernement-qui-va-trop-loin-7782147404
2016-03-01 23:49:32
http://media.rtl.fr/cache/0o1FKxMAJ2ZEdpzmEgeL8Q/330v220-2/online/image/2014/0304/7770157485_marylise-lebranchu-ministre-de-la-decentralisation-le-18-fevrier-2014-a-l-assemblee-nationale.jpg