1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Nouveau gouvernement : où en sont les dernières tractations pour le futur premier ministre ?
2 min de lecture

Nouveau gouvernement : où en sont les dernières tractations pour le futur premier ministre ?

Le président, fraîchement réélu, cherche toujours un nouveau locataire à Matignon. Mais la quête s'avère plus compliquée que prévu.

Emmanuel Macron cherche toujours le futur locataire de Matignon.
Emmanuel Macron cherche toujours le futur locataire de Matignon.
Crédit : GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
Le Magpol du 1er mai 2022
00:26:34
Micro générique Switch 795x530
Aurélie Herbemont - édité par Thibault Nadal

Emmanuel Macron cherche toujours sa perle rare, voire son mouton à 5 pattes. Il l’a dit, il veut un Premier ministre attaché aux questions écologiques, sociales et productives. 

Mais le plus compliqué reste de trouver le nom à mettre en face de ce poste. Dans la majorité, certains plaident pour Élisabeth Borne, la ministre du Travail, qui a eu un temps le portefeuille de l’Écologie. "Le problème, c’est que personne ne s’en souvient", grince un conseiller ministériel. Il y a le fidèle Julien Denormandie, aujourd'hui, à l’Agriculture, mais "est-ce qu’il pourra tenir la majorité ?", s’interroge une ministre. Certains le verraient plutôt secrétaire général de l’Élysée. 

Alors Emmanuel Macron cherche hors des sentiers battus : il a tenté la semaine dernière de débaucher Véronique Bédague. Elle est actuellement numéro 2 de Nexity, le géant de l’immobilier et ancienne directrice de cabinet de Manuel Valls à Matignon. Elle a fait savoir au Parisien qu’elle déclinait la proposition. 

On voit qu’Emmanuel Macron cherche une surprise, comme il l'avait fait pour Édouard Philippe et Jean Castex. Des noms qui étaient très peu sortis dans la presse avant leur nomination.

Emmanuel Macron voudrait nommer son premier ministre avant le 13 mai

À écouter aussi

Pour le moment, aucun timing pour une prise de poste n'a été évoqué pour le futur Premier ministre. "Il n'y a pas le feu", nous dit un très proche d’Emmanuel Macron. Donc le gouvernement actuel a été prévenu que le Conseil des ministres de jeudi dernier n’était pas le dernier. 

L’idée quand même ce serait d’avoir un nouveau gouvernement avant le 13 mai, fin officielle du premier quinquennat. Mais on en revient toujours au même problème, il faut d'abord trouver la personne idéale pour Matignon et ensuite construire le gouvernement. Un gouvernement c’est comme un rubik’s cube. Il faut veiller à la parité, aux équilibres politiques, géographiques, à un mélange de gauche et de droite pour Emmanuel Macron, de société civile, ajouter des nouvelles têtes. 

C’est un véritable casse-tête. Les ministres actuels sont obligés de jouer les prolongations. Mais certains ont l’air pressés d'en finir : Adrien Taquet, le secrétaire d’État à l'Enfance, s’est autoremanié vendredi avec ce tweet : "Après sept années d’engagement auprès d’Emmanuel Macron, vient le temps de consacrer un peu plus de temps à mes proches et à ma famille". Bref, il n’attend pas la démission du gouvernement pour dire le concernant, c’est fini.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/