1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Régionales 2021 : Marine Le Pen a fait son premier déplacement dans le Nord
1 min de lecture

Régionales 2021 : Marine Le Pen a fait son premier déplacement dans le Nord

REPORTAGE - Vendredi 9 avril, la présidente du Rassemblement national a fait son premier déplacement dans le cadre des élections régionales. Marine Le Pen s'est rendue à Avesnes-sur-Helpe, dans les Hauts-de-France.

Marine Le Pen à Avesnes-sur-Helpe dans le Nord, vendredi 9 avril 2021
Marine Le Pen à Avesnes-sur-Helpe dans le Nord, vendredi 9 avril 2021
Crédit : FRANCOIS LO PRESTI / AFP
Régionales 2021 : Marine Le Pen a fait son premier déplacement dans le Nord
01:30
Marie Moley - édité par Marie Gingault

Il y avait comme un air de campagne électorale vendredi 9 avril dans le Nord. Marine Le Pen a fait son premier déplacement pour les Régionales en soutenant Sébastien Chenu, choisi pour représenter le Rassemblement national dans les Hauts-de-France. La candidate à la présidentielle est venue saluer l'héroïsme des commerçants d'Avesnes-sur-Helpe, victimes de la crise sanitaire, tout en fustigeant le bilan de Xavier Bertrand, le président sortant de la région. 

Des briques rouges, une place de marché, des poulets rôtis, et au milieu Marine Le Pen en déplacement de campagne, comme à l'ancienne, ou presque. La patronne du RN a choisi un terrain facile où elle ne manque pas d'amis. "Toujours je voterai pour vous, de tout cœur c'est vous que je veux", lui glisse une habitante. 

Le choix de cette ville n'a pas tout à fait été choisi au hasard : Xavier Bertrand y était de passage il y a à peine trois jours, lui qui est le candidat numéro un dans les Hauts-de-France et candidat à la présidentielle. Alors, devant un stand de pommes, Marine Le Pen cogne : "Lui il est capable de s'allier avec n'importe qui, avec la gauche, avec Macron, avec n'importe qui", fustige la présidente du Rassemblement national.

Marine Le Pen jure que la région est gagnable

Une rivalité à distance qui a le don d'agacer certains habitants, comme Laurie : "On ne voit jamais personne, aucun politique, et là ça fait deux en une semaine de temps. Moi je suis en emploi précaire, je galère tous les mois et il n'y a pas de politique qui bouge, il n'y a rien", regrette la nordiste.

À lire aussi

Marine Le Pen jure que la région est gagnable : "La gauche, cette fois-ci, ne se fera pas hara-kiri", assure-t-elle. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/