1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Régionales : "Si je perds, c'en sera terminé de ma vie politique", confie Xavier Bertrand
1 min de lecture

Régionales : "Si je perds, c'en sera terminé de ma vie politique", confie Xavier Bertrand

Xavier Bertrand a laissé entendre qu'il se retirera de la vie politique en cas d'échec aux élections régionales en juin prochain.

Le Président de la région Hauts-de-France, Xavier Bertrand, lors d’une visite de l'usine Alstom de fabrication de RER NG, à Petite-Foret près de Valenciennes, le 19 février 2019.
Le Président de la région Hauts-de-France, Xavier Bertrand, lors d’une visite de l'usine Alstom de fabrication de RER NG, à Petite-Foret près de Valenciennes, le 19 février 2019.
Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
William Vuillez & AFP

Quitte ou double pour Xavier Bertrand ? Le président des Hauts-de-France, candidat déclaré à la présidentielle, a assuré vendredi que s'il perdait aux régionales de juin, "c'en sera terminé de (sa) vie politique". "C'est une question de légitimité" car "si six ans après je n'ai pas la confiance" des électeurs des Hauts-de-France, "je ne peux pas aller solliciter la confiance de 67 millions de Français".

"Les choses sont très claires : si je perds, c'en sera terminé de ma vie politique", a-t-il ajouté sur franceinfo. Le 24 mars dernier, l'ancien membre des Républicains, avait annoncé sa candidature à la présidentielle de 2022 comme un candidat "libre, indépendant" des partis, même s'il garde de "bons rapports" avec son ancien parti.

"Je suis gaulliste social, d'une droite sociale et populaire", avait-il lancé, prenant de court ses potentiels rivaux à droite, tout en réitérant son refus de passer par une primaire. En août dernier, il avait affirmé à Corse-Matin : "Ma primaire, ça sera le scrutin régional des Hauts-de-France". Xavier Bertrand veut "une France fière, redressée et réconciliée". "Pour cela, mon projet est clair : restaurer l'autorité de l'État, tourner la page du centralisme parisien et refaire du travail la clé de voûte de notre projet national", résumait-il au Point lors de l'officialisation de sa candidature.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/