1 min de lecture Réforme des retraites

Réforme des retraites : "Pour l'instant, c'est match nul", estime Alain Duhamel

ÉDITO - À l'issue d'une quatrième journée de grève, jeudi 9 janvier, Alain Duhamel estime que, pour l'instant, "certains sujets sont favorables au gouvernement et d'autres aux syndicats".

La Semaine Politique - Duhamel La semaine politique d'Alain Duhamel Alain Duhamel iTunes RSS
>
Réforme des retraites : "pour l'instant c'est match nul" dit Duhamel Crédit Image : JOEL SAGET / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
La Semaine Politique - Duhamel
Alain Duhamel édité par Charles Deluermoz

Moins de 500.000 personnes dans les rues contre la réforme des retraites, jeudi 9 janvier, c'est un reflux mais ce n'est pas un effondrement. En ce qui concerne les grévistes, il sont moins nombreux dans la fonction publique et chez les enseignants. Même chose chez les manifestants. Mais là encore, les noyaux durs tels que la SNCF et la RATP restent extrêmement mobilisés et quels que soient le résultats des accords d'aujourd'hui, eux continueront à faire grève, même si cela devrait s'effilocher.

La journée de jeudi en réalité n'a servi à rien. Elle n'a pas bouleversé le rapport de force et n'a pas fait avancer d'idées neuves. La journée de ce vendredi 10 janvier est en revanche absolument décisive. 

Et là, pour le gouvernement et pour ses partenaires, le choix se trouvait entre deux solutions : soit maintenir l'équilibre à 64 ans et dans ce cas-là pas d'accord avec les syndicats réformistes, ce qui serait un échec social majeur et un échec politique avec l'aile gauche de la majorité, soit ne pas parvenir à un accord avec les autres syndicats et, dans ce cas-là, ou bien c'est un échec politique, ou bien c'est un désastre social.

Evidemment le risque le plus important était le risque pris si était maintenu le fameux couperet de 64 ans. Sans celui-ci, l'accord est possible. Mais pour l'instant, c'est match nul : certains sujets sont favorables au gouvernement, d'autres aux syndicats.

À lire aussi
Philippe Martinez coronavirus
Les infos de 7h30 - Suspension de la réforme des retraites : "C'était le minimum", pour Martinez

En revanche, s'il y a bien accord entre les syndicats réformistes et le gouvernement, la bataille de l'opinion tournera au bénéfice du gouvernement et des réformistes. S'il n'y a pas d'accord ce sera au détriment du gouvernement et au bénéfice des syndicats contestataires.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Réforme des retraites Social
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants