2 min de lecture Gouvernement

Réforme des retraites : "Pas de divergences au gouvernement", assure Ndiaye

La porte parole du gouvernement Sibeth Ndiaye a assuré qu'"il n'y a pas de divergences de ligne à l'intérieur du gouvernement" concernant la réforme des retraites.

Sibeth Ndiaye, le 1er avril 2019
Sibeth Ndiaye, le 1er avril 2019 Crédit : Thomas SAMSON / AFP
Louis Rigaudière et AFP

Un message d'unité : "Il n'y a pas de divergences de ligne à l'intérieur du gouvernement" sur la réforme des retraites, a assuré jeudi 7 novembre la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye après des déclarations contradictoires du haut-commissaire et du Premier ministre.

Dans la soirée du mercredi 6 novembre, le premier ministre Édouard Philippe avait indiqué que le gouvernement avait "ouvert toutes les pistes s'agissant de la transition" vers un nouveau système. Y compris d'avoir recours à "la clause du grand-père" qui permettrait d'appliquer le nouveau régime universel de retraites aux seuls nouveaux entrants sur le marché du travail. "Tout est ouvert", avait-il conclu, à un mois d'un appel interprofessionnel à la mobilisation contre la réforme des retraites.

Mais dans le même temps, le haut-commissaire à la réforme des retraites Jean-Paul Delevoye a jugé dans un entretien au Parisien qu'il serait "impossible" de réserver le nouveau régime aux seuls nouveaux entrants, car "cela reviendrait à créer un 43e régime" en plus des 42 existants actuellement. 

"Tout est ouvert, y compris sur les sujets de transition"

Interrogée sur des divergences supposées au sein du gouvernement, Mme Ndiaye a fait valoir à l'issue du Conseil des ministres que "c'est le Premier ministre qui est le chef du gouvernement et qui à ce titre met en oeuvre la politique qui lui est demandée par le président de la République".

À lire aussi
Gabriel Attal sur RTL gouvernement
Étudiant immolé à Lyon : "Il y a de la misère étudiante" dit Gabriel Attal sur RTL

Concernant la "méthode", "il s'agit à la fois d'articuler des discussions, des concertations, de la négociation, avec les organisations syndicales et patronales", et ces négociations "portent sur l'ensemble des sujets". "Tout est ouvert, y compris sur les sujets de transition", a-t-elle souligné, estimant que "M. Delevoye a indiqué une préférence qui était la sienne pour que l'on puisse avoir une transition qui ne soit pas trop longue". Emmanuel Macron avait laissé entendre le 28 octobre qu'il pourrait privilégier cette piste de la "clause du grand-père". Jeudi matin, le délégué général de LREM Stanislas Guerini a également considéré qu'elle "doit rester sur la table".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Gouvernement Sibeth Ndiaye Réforme des retraites
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants