1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Réforme des retraites : la majorité divisée
1 min de lecture

Réforme des retraites : la majorité divisée

Si Alexis Kohler, Bruno Le Maire ou Stanislas Guerini sont en faveur d'une réforme des retraites, François Bayrou et Richard Ferrand semblent vouloir attendre.

La retraite (illustration)
La retraite (illustration)
Crédit : JOËL SAGET / AFP
La réforme des retraites divise jusque dans la majorité
01:19
La réforme des retraites divise jusque dans la majorité
01:19
Vincent Derosier - édité par Marie Gingault

La réforme des retraites : un sujet qui divise jusque dans les rangs de la majorité. Toutefois, il y a des signes qui ne trompent pas. Alexis Kohler, le secrétaire général de l'Élysée, connu comme le deuxième cerveau d'Emmanuel Macron pousse en ce sens : il faut lancer la réforme maintenant. C'est également le cas de Bruno Le Maire, le ministre de l'Économie, ou de Stanislas Guerini qui était invité ce lundi matin sur RTL. Pour eux, réformer c'est le meilleur moyen de ne pas subir la fin du quinquennat.
 
"Moi je crois qu'il faut qu'il y ait une réforme des retraites. Je crois que dès maintenant, il faut dire exactement les choses aux Français, telles qu'elles sont et nous aurons besoin de réformer notre modèle social français, et singulièrement notre modèle de retraite", a déclaré ce matin le délégué général de La République en Marche.

Néanmoins, ce pari est risqué et il ne fait pas l'unanimité. François Bayrou ou Richard Ferrand, le président de l'Assemblée ont déjà fait savoir qu'ils préféraient remettre ça à plus tard. Le risque d'écœurer les Français, déjà éprouvés par la crise, est trop fort. Jean Castex n'est pas non plus très pressé de mener ce combat, et on le comprend. Les Français sont prêts à toutes les réformes, sauf celle des retraites, rejetée à 56% dans les sondages aujourd'hui.

Ajoutez à cela que tous les syndicats et même le patronat n'en veulent pas, et vous comprenez qu'Emmanuel Macron hésite encore. Il va pourtant devoir sortir du bois, ses proches promettent qu'il s'exprimera la semaine prochaine au plus tard le 14 juillet

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/