1. Accueil
  2. Actu
  3. Economie et Consommation
  4. Retraites : faut-il croire à une nouvelle réforme ?

Retraites : faut-il croire à une nouvelle réforme ?

ÉDITO - Si Emmanuel Macron a abandonné le projet de réforme des retraites imaginé en 2019, une réforme est toujours dans les tuyaux.

La réforme des retraites (illustration)
La réforme des retraites (illustration)
Crédit : JOËL SAGET / AFP
Retraites : pourquoi Emmanuel Macron persiste dans sa volonté de réformer
03:34
Pourquoi Macron persiste dans sa volonté de réformer les retraites
03:34
LENGLET 245300
François Lenglet
Animateur

Emmanuel Macron multiplie les petites phrases sur une relance de la réforme des retraites. Faut-il y croire ? Il semble en avoir l’intention, tout comme une partie de son entourage proche, et comme Bruno Le Maire, le ministre de l’Économie. 

À l’inverse d’autres, comme Richard Ferrand, président de l’Assemblée nationale, militent pour attendre le second quinquennat éventuel. Mais depuis quelques jours, la balance penche en effet du côté des "réformistes".
 
Ce qui le pousse à sortir du bois, après ce qu’il faut bien appeler un échec, en 2019, en apparence, c’est le besoin de financement de la branche retraite, estimé à 18 milliards d’euros pour 2020 par un rapport qui sera publié demain. 

En réalité, ce sont d’abord des considérations politiques. Il veut parler à son électorat, plutôt âgé, plutôt au centre droite, en lui adressant un double message. Un, les réformes continuent, vous m’avez élu pour cela je fais ce que j’avais dit. Deux, je vais garantir l’avenir financier de vos pensions, en faisant travailler les actifs plus longtemps. 

Le désordre des comptes français inquiète l'Allemagne

Ajouté à cela, la pression commence à monter en Allemagne sur le désordre sans précédent des comptes publics français. Pas question de se taper une crise avec Berlin lors de la présidence française de l’Union au premier semestre 2022, juste avant l’élection. La réforme sur les retraites, c’est une livre de viande jetée aux partisans de la rigueur budgétaire retrouvée.
 
Il faut bien se rendre à l’évidence : les projections sur l’équilibre financier des retraites n’ont pas grand sens. Dès qu’on fait bouger un tant soit peu une variable, l’emploi, la croissance, la productivité, on passe du déficit à l’excédent ou inversement. Or, ces variables sont imprévisibles. Ces rapports n’ont donc pas grand intérêt. 

À lire aussi

Vous allez me dire que 18 milliards de déficit en 2020, c’est aussi avéré. Il faut quand même relativiser : 2020 est la récession la plus forte depuis 1873, c’est normal qu’il y ait un trou dans la caisse. Et l’État, la sécu, vont faire bien, bien pire que ça. La seule chose qu’on sache, c’est que l’espérance de vie a beaucoup progressé, et que la fin de vie coûte de plus en plus cher. Ça justifie bien sûr qu’on allonge la durée de carrière. Encore faut-il trouver le bon moment pour le faire.

Le système de points abandonné

 Le chef de l’État l’a dit, il ne reprendra pas le projet de 2019, une usine à gaz qui avait déchaîné les critiques. Le centre de gravité de la réforme se déplace. Au départ, il s’agissait de créer un régime universel, à points, pour réduire les inégalités, tout en retardant l’âge de départ pour les Français. 

Aujourd’hui, il s’agirait d’abord d’allonger la carrière, en retardant l’âge légal, aujourd’hui fixé à 62 ans, ou en augmentant la durée nécessaire de cotisations, c’est-à-dire le nombre de trimestres pour toucher sa pension pleine. Avec une mesure pour augmenter les petites retraites.

Tous les grands syndicats sont contre ce type de réforme, Medef compris, qui redoute le bricolage, à cause du peu de temps qu’il reste. Une voie de sortie consisterait à prendre les décisions aujourd’hui, pour application dans plusieurs années, seulement pour certaines générations, et de façon progressive. En espérant satisfaire les partisans de la réforme sans trop braquer ses opposants. Et surtout, parer au reproche d’inaction ou d’échec sur le sujet, pendant la campagne présidentielle.

L'équipe de l'émission vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/