1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Quand le gouvernement a dépensé 300.000 euros pour présenter une "facture fictive" des services publics
2 min de lecture

Quand le gouvernement a dépensé 300.000 euros pour présenter une "facture fictive" des services publics

Initiée par Gérald Darmanin, alors à Bercy, cette mesure du coût des services publics a fini par être enterrée. Pour faire son étude, l'exécutif avait missionné un cabinet de conseil.

Le ministère de l'Économie et des Finances, communément appelé "Bercy"
Le ministère de l'Économie et des Finances, communément appelé "Bercy"
Crédit : ERIC PIERMONT / AFP
micro generique
Benoît Leroy

Selon une enquête de nos confrères du Monde, le gouvernement a dépensé plus de 300.000 euros en 2019 dans le cadre d'une mission confiée à un cabinet de conseil et visant à montrer aux Français une facture "fictive", mais "personnalisée" du coût des services publics du pays. 

À l'époque, l'idée intervient à la suite du "Grand débat national", lancé par le président de la République Emmanuel Macron pour mettre fin à la crise des Gilets jaunes. Pendant de longues semaines, en effet, les manifestants se sont plaints de payer "trop d'impôts". Or, l'exécutif refuse alors de baisser la pression fiscale. En réponse, le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin propose que "chacun prenne conscience de la façon dont ses impôts sont employés", via l'envoi d'une facture à titre d'information.


Validée lors d'un séminaire gouvernemental, la mission est alors confiée à une direction interministérielle gérée par Gérald Darmanin. En manque de moyen, celle-ci transfère la mission à un cabinet de conseil privé, Accenture. Dans un premier temps, l'idée est d'intéresser à seulement quelques services publics de base : les écoles, le transport ferroviaire et les musées.

"C'est un peu du gaspillage"

Très vite, la mission semble aller dans le mur. Dans le cadre d'un "test" auprès de la population afin de savoir si une telle "facture" serait intéressante pour eux, l'accueil est froid. "C’est bien pour la culture générale, mais ça ne va pas changer ma vie. C’est un peu du gaspillage", répondent alors les Français interrogés, comme le rapportent nos confrères.

À lire aussi

Sans surprise, le cabinet de conseil ainsi que la direction interministérielle chargée du dossier finissent par dresser un rapport au vitriol contre cette hypothétique "facture des services publics". À la place, ils invitent le gouvernement à renouveler le site dédié "À quoi servent mes impôts". Jamais le rapport ne sera utilisé publiquement et la plupart des mesures mises en avant, seront abandonnées. Coût de l'opération ? 301.180 euros. Interrogé par nos confrères, Gérald Darmanin ne s'est pas exprimé à ce sujet.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire