1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Puy du Fou : la relation entre Macron et de Villiers joue-t-elle en faveur du parc ?
3 min de lecture

Puy du Fou : la relation entre Macron et de Villiers joue-t-elle en faveur du parc ?

ÉCLAIRAGE - Le Puy du Fou, parc d'attractions, a obtenu une dérogation pour accueillir 9.000 personnes pour un spectacle. Certains y voient une intervention de Macron ; l'Élysée et le gouvernement démentent.

Emmanuel Macron au Puy du Fou (Les Épesses, Vendée), avec Philippe de Villiers, en août 2016
Emmanuel Macron au Puy du Fou (Les Épesses, Vendée), avec Philippe de Villiers, en août 2016
Crédit : LOIC VENANCE / AFP
Paul Turban

Le préfet de Vendée a autorisé le Puy du Fou à accueillir 9.000 personnes au maximum lors de la Cinéscénie, son spectacle nocturne en plein-air. Une dérogation par rapport à la règle en vigueur qui interdit les rassemblements de plus de 5.000 personnes. Certains y ont vu une intervention directe en plus haut-lieu d'Emmanuel Macron

Le secrétaire national d'Europe écologique-Les Verts, Julien Bayou, a ainsi dénoncé "les dérogations pour les amis du Président" sur Twitter. David Assouline, sénateur socialiste de Paris, y a vu, lui, "un fait du Prince comme un grand bras d'honneur au monde la culture."

Pourtant, l'Élysée assure n'être pour rien dans cette décision. "Le Président a été surpris et a appelé à la vigilance et à l'équité", affirme même un proche au Journal du Dimanche. La ministre de la Culture Roselyne Bachelot a enfoncé le clou en expliquant qu'il n'y avait eu "aucun passe-droit". Elle a invité les organisateurs d’événements qui respectent les mêmes normes sanitaires que le Puy du Fou a demandé des dérogations. 

Emmanuel Macron, un "ami" arrangeant de Philippe de Villiers ?

Déjà, en mai 2020, à l'heure du déconfinement, le doute avait été semé quant à une possible intervention présidentielle pour accélérer la réouverture du parc d'attractions. Sur Twitter, Philippe de Villers avait affirmé avoir reçu un SMS d'Emmanuel Macron lui assurant que la réouverture du Puy du Fou avait été évoquée en Conseil de défense. 

À lire aussi

Pourtant, comme l'expliquait RTL à l'époque, Philippe de Villiers, bien que traité avec bienveillance par Emmanuel Macron, n'avait pas pour autant bénéficier de "passe-droit". Un ministre l'accusait de se faire "de la pub en faisant croire qu'il a obtenu l'accord du président de la République", alors que des tensions entre l'Élysée et Matignon existaient au sujet de la réouverture des parcs d'attraction. 

Plus largement, c'est la relation entre Philippe de Villiers et Emmanuel Macron, nimbée de mystère, qui interroge. Quels liens existent-ils entre le souverainiste de 71 ans, fondateur du Mouvement pour la France, volontiers complotiste dans son livre J'ai tiré sur le fil du mensonge et tout est venu sur l'Union européenne, et l'européen convaincu, progressiste de 42 ans, dont la meilleure ennemie n'est autre que Marine Le Pen ?

Une relation complexe entre les deux hommes

Ce qui est sûr, c'est que le ministre de l'Économie Emmanuel Macron, en marche vers la course à l'Élysée, avait rendu une visite remarquée à Philippe de Villers au Puy du Fou en août 2016. Après un hommage appuyé à Jeanne d'Arc en mai, cela avait interprété comme une main tendue supplémentaire aux souverainistes. 

En mai 2018, Emmanuel Macron aurait déclaré "j'adore ce type", à propos de Philippe de Villiers. Son épouse Brigitte en serait elle aussi proche. En juin 2020, Philippe de Villiers a affirmé sur RTL avoir une "relation faite de tendresse et d'amitié" pour Emmanuel Macron.

J'ai compris qu'il n'avait pas compris.

Philippe de Villiers à propos d'Emmanuel Macron en octobre 2018 dans "Valeurs Actuelles".

Cela n'empêche pas Philippe de Villiers d'étriller régulièrement la politique du président de la République. Dans Les Gaulois réfractaires demandent des comptes au Nouveau Monde, il remet en cause profondément la politique appliquée par le président de la République. 

Il a expliqué sur RTL que sa relation avec Emmanuel Macron "est une amitié dans la vérité. C'est le 'en même temps' à la De Villiers. En même temps, je lui ai demandé de sauver le Puy du Fou, en même temps, je lui demande de sauver la France. Cela va bien pour la première chose mais pas pour la seconde."

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/