1 min de lecture Géopolitique

Accord Émirats-Israël : la reprise des négociations reste "une priorité", dit Macron à Abbas

Trois jours après la signature d'un accord entre les Émirats arabes unis et Israël, Emmanuel Macron a affirmé à Mahmoud Abbas, le président de l'Autorité palestinienne, que la reprise des négociations de paix restait "une priorité".

Emmanuel Macron et Mahmoud Abbas
Emmanuel Macron et Mahmoud Abbas Crédit : PPO / AFP
Venantia
Venantia Petillault et AFP

Emmanuel Macron s'est entretenu dimanche 16 août avec le président palestinien Mahmoud Abbas, à qui il a affirmé que la reprise des négociations de paix au Proche-Orient restait "une priorité", trois jours après l'annonce d'un accord de normalisation des relations entre Israël et les Émirats arabes unis saluée par Paris mais fustigée à Ramallah.

"Je me suis entretenu avec le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas. Je lui ai dit ma détermination à œuvrer pour la paix au Proche-Orient", a affirmé le chef de l'État dans un message posté sur Twitter. "La reprise des négociations pour parvenir à une solution juste et respectueuse du droit international reste une priorité", a-t-il ajouté.

Emmanuel Macron avait déjà salué vendredi "la décision courageuse des Émirats arabes unis", au lendemain de l'accord de normalisation, en souhaitant "qu'elle contribue à l'établissement d'une paix juste et durable entre Israéliens et Palestiniens". Selon l'agence palestinienne officielle Wafa, le président Abbas a dit à Emmanuel Macron que "les Émirats arabes unis, comme tout autre pays d'ailleurs, ne pouvaient parler au nom du peuple palestinien" et que son autorité "n'allait pas accepter que la cause palestinienne soit utilisée comme une excuse pour justifier la normalisation".

Les Émirats avaient suggéré à ce propos qu'un accord de normalisation avec Israël permettait d'empêcher le projet d'annexion israélien en Cisjordanie. D'après Wafa, Emmanuel Macron a invité à Paris Mahmoud Abbas pour des "consultations" sur la "question palestinienne". Le président palestinien a donné "son accord" à cette proposition "à condition que la date soit établie rapidement", selon l'agence palestinienne.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Géopolitique Palestine Proche-orient
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants