3 min de lecture Anne Hidalgo

Propreté de Paris : Anne Hidalgo est-elle responsable de la saleté des rues ?

Un célèbre quotidien britannique a élu Paris "homme sale de l'Europe". Anne Hidalgo, la maire, est attaquée sur son bilan "propreté". À six mois des élections municipales, la critique est acerbe mais l'élue se défend.

tortue- La minute verte Jean-Mathieu Pernin iTunes RSS
>
Propreté de Paris : Anne Hidalgo est-elle responsable de la saleté des rues ? Crédit Image : JOEL ROBINE / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
micro générique
Jean-Mathieu Pernin édité par Paul Turban

Depuis quelques jours, la maire de Paris est attaquée sur son bilan propreté. Les rues de la capitale sont sales et les futures échéances électorales accélèrent les critiques. Ce dimanche 22 septembre, sur le site du quotidien The Guardian, on pouvait lire "Paris, ville du romantisme, se lamente de sa nouvelle image d'homme sale de l'Europe".  

S’ensuit un réquisitoire contre la politique mise en place par la ville de Paris dans ce domaine. Graffitis partout, trottinettes abandonnées, mégots de cigarettes, déjection canines dans tous les sens, etc., la correspondante du journal britannique parle même de "chaos moral"

Sous le feu des critiques à six mois des élections municipales, Anne Hidalgo a réagi vivement en expliquant que si Paris est si sale, c’est un problème de citoyenneté et que "on ne va pas mettre un éboueur derrière chaque Parisien"

Sur ce sujet, la maire de Paris a un peu évolué puisqu'elle expliquait la saleté et la recrudescence des rats, dans un article du journal Le Monde en février dernier, en ces termes : "Avec le réchauffement climatique, les Parisiens vivent de plus en plus dehors, ils pique-niquent davantage et laissent de la nourriture au sol."  En gros, arrêtons de manger des sandwichs, ça ira mieux. 

Une bataille de chiffre autour du budget "propreté"

À lire aussi
L'invité de RTL du 05 décembre 2019 transports
Grève du 5 décembre : Hidalgo empêche-t-elle les cars Macron de faire plusieurs arrêts dans Paris ?

La réalité des chiffres montre une réalité complexe en matière de propreté. 4.957 éboueurs , 30.000 corbeilles, 3.000 tonnes de déchets produit par jour... Quand on évoque la propreté à Paris, c’est un carnaval de chiffre où se mélange "moto-crotte" et bennes à ordures dans une charmante cavalcade.

Comment une ville sale est-elle alors possible ? Au départ, Anne Hidalgo le dit, elle a sous-estimé le problème. Mais ensuite, il y a un souci d’organisation. Le taux d’absentéisme chez les éboueurs explose, atteignant 13 % en 2018. Il y a également une bataille de chiffre autour du budget propreté. Il s'élève à un plus de 500 millions d'euros mais est contesté par l’opposition qui évoque une baisse de 11 %. En matière de budget comme de ménage, il est toujours important de nettoyer les coins. 

Le fait que Paris soit la ville la plus peuplée de France en fait un véritable défi en matière de propreté. C’est la préoccupation numéro 1 des habitants et la désorganisation mêlée à l’incivilité de certains mènent au débordement des poubelles. Les amendes pour incivilités sont en forte hausse.  En 2018, 144.000 amendes de 68 euros relatives à la propreté ont été dressées, contre 110.000 l'année précédente. 

Le plus

La Norvège va payer le Gabon pour qu’il ne déforeste plus. C'est un accord d’un genre nouveau qui récompense les bons élèves. Les grandes forêts d’Afrique équatoriale stockent énormément de carbone, il faut donc éviter de les détruire.

Le contrat signé entre la Norvège et le Gabon stipule que Stockholm paiera 10 dollars pour chaque tonne de carbone non émise, par rapport à la moyenne récente des émissions du pays (2005-2014), avec un montant maximal de 150 millions de dollars sur dix ans. Reste à savoir comment on détermine les bons élèves. 

La note

16/20 à Strasbourg qui a adopté hier l’interdiction totale des véhicules diesel en 2025. Le Conseil municipal a décidé hier d’un calendrier de sortie progressive des véhicules les plus polluants. Cela commencera en 2021. En 2025, plus aucun véhicule diesel ne devrait rouler à Strasbourg. La ville rejoint Grenoble et Paris et de nombreuses autres villes européennes dans le bannissement du diesel des grandes cités.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Anne Hidalgo Paris Élections municipales à Paris
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants