1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Propos à teneur raciste à l'Assemblée : qui est Grégoire de Fournas ?
1 min de lecture

Propos à teneur raciste à l'Assemblée : qui est Grégoire de Fournas ?

Viticulteur de profession, Grégoire de Fournas est aujourd'hui accusé d'avoir lancé une injure raciste en pleine Assemblée nationale.

Le député RN Grégoire de Fournas a été accusé d'avoir proféré une insulte raciste à l'assemblée nationale
Le député RN Grégoire de Fournas a été accusé d'avoir proféré une insulte raciste à l'assemblée nationale
Crédit : Arthur Nicholas Orchard / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP
Nicolas Barreiro & AFP

Ses propos ont ébranlé l'Assemblée nationale le jeudi 3 octobre. Le député du Rassemblement national, Grégoire de Fournas est accusé d'avoir prononcé une injure raciste en pleine séance à l'hémicycle. 

"Qu'il retourne en Afrique", a-t-il admis avoir lancé, lors d'une intervention de l'élu LFI Carlos Martens Bilongo, noir, qui s'exprimait sur le "drame de l'immigration clandestine". Le député RN de Gironde a toutefois catégoriquement nié tout caractère raciste, parlant d'une "manipulation de LFI" visant à lui prêter des "propos dégueulasses".

Sur les réseaux sociaux, Grégoire de Fournas se revendique comme un défenseur des valeurs traditionnelles françaises et notamment de la chasse. Il s'oppose fermement à l'immigration, avec des messages souvent polémiques. Bien qu'il semble avoir supprimé certaines de ses publications à l'heure actuelle, certains internautes sont parvenus à prendre des captures d'écran avant leur suppression.

À 37 ans, il a remporté les élections législatives dans la 5e circonscription du Médoc, d'où il est originaire. Viticulteur de profession, il s'est intéressé à la politique en 2011 en adhérant au Front national. À cette époque, il collait des affiches pour la campagne présidentielle de Marine Le Pen, détaille Actu.fr
Ce n'est qu'en 2015 que Grégoire de Fournas rentre pleinement dans le milieu politique. Il est alors élu conseiller départemental du canton Nord-Médoc. En 2020, il tente sa chance aux élections municipales dans la commune de Pauillac, en vain. Il finit en troisième position derrière le maire sortant Florent Fatin (centre) et le candidat d'union droite-Gauche, William Pouyalet.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire