1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Propos jugés racistes à l'Assemblée : "On est proche d'un procès soviétique", dit le député RN Tanguy sur RTL
1 min de lecture

Propos jugés racistes à l'Assemblée : "On est proche d'un procès soviétique", dit le député RN Tanguy sur RTL

C'est la deuxième fois sous la cinquième République qu'une censure avec exclusion est prononcée. Invité sur RTL, le député RN Jean-Philippe Tanguy juge que l'exclusion de Grégoire de Fournas, auteur de propos jugés racistes est "une mascarade".

Jean-Philippe Tanguy, le 5 novembre 2022 sur RTL
Jean-Philippe Tanguy, le 5 novembre 2022 sur RTL
Crédit : RTL
Propos jugés racistes à l'Assemblée : "On est proche d'un procès soviétique", s'indigne le député RN Tanguy sur RTL
00:07:50
Carpentier-795x530
Stéphane Carpentier - édité par Guillaume Dosda

Vendredi 4 novembre, l'Assemblée nationale dans son ensemble, hors députés Rassemblement national, a voté la sanction la plus lourde contre le député du Rassemblement national Grégoire de Fournas après ses propos jugés racistes lancés dans l'hémicycle en pleine séance de questions au gouvernement jeudi 3 novembre.

Selon Jean-Philippe Tanguy, député RN de la Somme, la honte est sur l'Assemblée "d'avoir choisi de soutenir le mensonge de La France insoumise plutôt que la vérité du Rassemblement national". Pour lui, "le bureau (de l'Assemblée) a choisi de ne pas condamner les propos, mais le tumulte", donc le RN serait responsable "du bordel qu'a mis LFI suite à ces propos."

Jean-Philippe Tanguy remet en cause une Assemblée à deux vitesses : "Il y a un député En Marche qui a fait un salut nazi dans l'Assemblée, il a eu un rappel au règlement. Vous avez eu Monsieur Pradié, qui a dit des homosexuels malades de la variole du singe que la honte était pour les singes, il n'a rien eu du tout." Et d'ajouter : "Faire croire aux Français aujourd'hui que Monsieur de Fournas mérite la sanction la plus dure, c'est une mascarade."

Selon le député RN, "on ne peut pas s'excuser pour un propos qu'on n'a pas tenu, ou qui a été transformé par des adversaires politiques". Il conclut en comparant cela à "un procès soviétique" : "Vous avez raison, mais vous avez quand même tort."

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire