2 min de lecture Primaire PS

Comment Benoît Hamon finance le revenu universel

ÉCLAIRAGE - La mesure phare du candidat qualifié pour le second tour de la primaire de la gauche devrait coûter aux alentours de 400 milliards d'euros par an.

Benoît Hamon, le 13 janvier 2017
Benoît Hamon, le 13 janvier 2017 Crédit : ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP
Léa Stassinet
Léa Stassinet
Journaliste

C'est la proposition qui fait le plus parler dans cette campagne de la primaire de la gauche. Le revenu universel d'existence, promis par Benoît Hamon, est la cible de toutes les critiques de la part de ses adversaires. Au lendemain du premier tour, Manuel Valls, à qui il sera opposé dimanche 29 janvier, n'a pas manqué, une nouvelle fois, d'attaquer cette proposition. "Il faut être fort en regardant la réalité dans les yeux, pas en imaginant je ne sais quelle mesure qui ne sera pas opérationnelle et qui par ailleurs ruinerait le pays. 350 ou 400 milliards d'euros, c'est plus d'impôt, plus de déficit, plus de dette", a-t-il déclaré lundi 23 janvier au micro de RTL

Le revenu universel d'existence consiste en un revenu-socle accordé à tous les Français, salariés ou non, sans contrepartie. À terme, ce revenu devrait atteindre 750 euros mensuels. À peine annoncée, la mesure a provoqué le scepticisme d'une partie de la classe politique. Le candidat a précisé la mise en place de sa mesure sur son site internet. Tout d'abord, dès 2018, le RSA serait augmenté de 10%. Il passerait à 600 euros. Benoît Hamon souhaite le distribuer à tous ceux qui y ont droit (aujourd'hui un tiers des bénéficiaires ne le réclame pas). Il voudrait également étendre cette prestation sociale aux jeunes de 18 à 25 ans, ce qui n'est pas le cas actuellement. 

Une conférence citoyenne pour établir le montant et le financement

À la suite de cette première étape, une grande conférence citoyenne devrait être lancée, "pour fixer le périmètre du revenu universel, à savoir son montant, son financement, son articulation avec les autres allocations sociales et son calendrier de mise en oeuvre. Une fois que ces paramètres seront définis, le revenu universel sera ensuite généralisé à l'ensemble de la population

À lire aussi
L'ancien Premier ministre, Manuel Valls élections
Manuel Valls : "Parfois, il m'est arrivé de confondre autorité et autoritarisme"

Sur le papier, parmi les candidats à la primaire, la mesure ne trouve grâce qu'aux yeux de Jean-Luc Bennhamias. Les autres concurrents pointent du doigt un coût qu'ils jugent beaucoup trop élevé. Arnaud Montebourg,Vincent Peillon et Manuel Valls, pour ne citer qu'eux, ne se sont pas privés de le dire au principal intéressé lors du troisième débat téléviséArnaud Montebourg avait estimé que le coût de la mesure était équivalent au budget de l'État.

Une mesure financée par les impôts et la lutte contre l'évasion fiscale ?

Benoît Hamon assure toutefois que la mesure ne serait pas financée par l'État. Il avait évoqué plusieurs pistes lors de son passage au Grand Jury sur RTL en septembre dernier. Comme l'individualisation de l'impôt sur le revenu, qui pourrait, selon lui, dégager "24 milliards d'euros". La lutte contre l'évasion fiscale sera également l'une de ses priorités. "Il y a un manque à gagner de 80 milliards d'euros. Il y a 84 milliards d'euros de niches fiscales, donc les pistes existent", avait-il expliqué à l'époque. 

La création d'une taxe sur les robots est également envisagée, tout comme la fusion de l'impôt sur la fortune (ISF), de la taxe foncière, et des droits de succession. L'objectif  est clair pour le candidat : taxer ceux qui ont le plus de revenus. 

Mais même avec ces pistes de financement, la mesure est loin de faire l'unanimité. Manuel Valls craint que cette mesure signe la mort de la "valeur travail" et l'abandon de la maîtrise des comptes publics - et donc le non-respect de la règle des 3% de déficit public imposée à tous les pays membres de l'Union européenne.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Primaire PS Manuel Valls Benoît Hamon
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7786886796
Comment Benoît Hamon finance le revenu universel
Comment Benoît Hamon finance le revenu universel
ÉCLAIRAGE - La mesure phare du candidat qualifié pour le second tour de la primaire de la gauche devrait coûter aux alentours de 400 milliards d'euros par an.
https://www.rtl.fr/actu/politique/primaire-de-la-gauche-comment-hamon-veut-financer-le-revenu-universel-7786886796
2017-01-24 07:00:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/60-Z3ZWQrmV2OA_122r-Yg/330v220-2/online/image/2017/0116/7786760895_benoit-hamon-le-13-janvier-2017.jpg