1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2022 : que proposent les candidats en matière de justice ?
2 min de lecture

Présidentielle 2022 : que proposent les candidats en matière de justice ?

Pendant cet entre-deux-tours, RTL vous aide à y voir plus clair et à faire votre choix ! Que proposent Emmanuel Macron et Marine Le Pen en termes de justice ?

Marine Le Pen et Emmanuel Macron briguent la présidence de la République française le 24 avril 2022
Marine Le Pen et Emmanuel Macron briguent la présidence de la République française le 24 avril 2022
Crédit : AFP
Les coulisses de l'actu du 19 avril 2022
00:05:10
Cindy Hubert - édité par Philippine Rouvière Flamand

La justice est l'un des thèmes qui opposent le plus les deux finalistes de la présidentielle. Les conceptions de la justice des deux candidats sont même totalement opposées. Chez Marine Le Pen, Le maitre mot est "répression".

Sans surprise, Marine Le Pen veut en finir avec toutes les peines alternatives à la prison qu'elle considère comme du "laxisme" face aux voyous. La candidate d'extrême droite est donc favorable aux très courtes peines d'une ou deux semaines de prison. Elle réclame aussi l'instauration systématique de peines planchers sur toutes les peines encourues. Cela veut alors dire qu'il y aurait des peines minimales automatiques quel que soit le parcours de l'individu. Une volonté qui a très peu de chance de passer l'étape du Conseil Constitutionnel. 

La candidate du Rassemblement National ne parle plus de peine de mort, même si elle a laissé entendre qu'il n'était pas impossible de la rétablir via un référendum. Elle est ensuite revenue sur ses mots, assurant qu'il n'en serait rien. À défaut, Marine Le Pen défend une peine de "perpétuité réelle", c'est-à-dire ne jamais sortir de prison. 

Il est tout de même important de notifier que cela existe déjà, par le biais de ce qu'on appelle aujourd'hui une "période de sûreté illimitée". La justice peut la prononcer pour les tueurs d'enfants quand le meurtre a été accompagné de viol ou de tortures. Depuis 2016, cette peine est étendue aux personnes coupables de terrorisme.  

Que propose Emmanuel Macron ?

À écouter aussi

Le président candidat, lui, préfère développer les amendes forfaitaires pour tout ce qui est "petites infractions de masse", comme la conduite sans permis par exemple. C'est déjà ce qui est appliqué pour l'usage du cannabis. 

Emmanuel Macron veut aussi développer le travail d'intérêt général. Pour le reste, on ne peut pas dire que son programme soit très touffu en matière de politique pénale. Le candidat à sa réélection est dans l'attente : il a lancé les états généraux de la justice en octobre dernier, ce qui est une sorte de tour de France de réflexions sur le sujet. Or, son comité ne rendra ses propositions qu'après la présidentielle. De plus, si Marine Le Pen l'emporte, rien ne l'obligera à suivre ces recommandations. La candidate du Rassemblement national pourra tout mettre à la poubelle si elle le souhaite. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/