1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2022 : "Pas un Français pense que Macron n'a pas été un bon président", selon Darmanin
2 min de lecture

Présidentielle 2022 : "Pas un Français pense que Macron n'a pas été un bon président", selon Darmanin

Le ministre de l'Intérieur a estimé dimanche 6 février que tous les Français sont satisfaits du bilan d'Emmanuel Macron.

Emmanuel Macron et Gérald Darmanin, à Tourcoing, le 2 février 2022.
Emmanuel Macron et Gérald Darmanin, à Tourcoing, le 2 février 2022.
Crédit : LUDOVIC MARIN / AFP
Marine Derquenne

Sur le plateau de l'émission Questions politiques, à deux mois de l'élection présidentielle, Gérald Darmanin a défendu avec ferveur le bilan d'Emmanuel Macron. Dans l'émission diffusée dimanche 6 février sur France Inter et France InfoGérald Darmanin a affirmé : "Il n'y a pas un Français qui pense qu'il n'a pas été un bon président de la République".

Le ministre de l'Intérieur a expliqué ses propos, et a déclaré qu'Emmanuel Macron avait "eu deux 33 tonnes durant son mandat. Celui des 'gilets jaunes' qui a un petit peu inquiété une partie de l'opinion, et celui du Covid-19. Regardons ce qu'il se passe aujourd'hui. Il me semble que le président est celui qui a permis à la France de traverser ces crises", a-t-il dit. 

Il s'est aussi exprimé sur la campagne présidentielle et la candidature des Républicains, affirmant que "ce qui est sûr c'est que la droite gaulliste, libérale, centriste, européenne, concrète et pragmatique, qui n'a aucune haine des étrangers mais considère qu'il faut de l'ordre dans notre pays, elle soutient naturellement le président de la République Emmanuel Macron".

Sur le programme de Valérie Pécresse, il juge qu'"on a rien compris à son augmentation de salaires". L'équipe de campagne de la candidate avait en effet remodelé sa mesure phare qui prévoyait d'augmenter les salaires nets inférieurs à 2,2 smic de 10%. Le ministre de l'Intérieur a continué : "Pour quelqu'un qui veut soutenir le pouvoir d'achat des ouvriers, elle obéit bien au patronat. Elle a vite capitulé face à ses difficultés".

Vers un duel Le Pen contre Macron au second tour ?

Le ministre de l'Intérieur s'est aussi dit "inquiet" de Marine Le Pen, qu'il juge "la plus dangereuse". Alors qu'il y a un an, il dénonçait sa "mollesse" dans l'émission politique de France 2 Vous avez la parole.

À écouter aussi

Gérald Darmanin est par ailleurs certain que le second tour opposera Le Pen à Macron, a-t-il expliqué : "Au marché de Tourcoing, on parle de Marine Le Pen et du président de la République. On ne parle plus de la gauche socialiste et on ne parle pas de Zemmour". Il a estimé que "le débat Zemmour/Le Pen à longueur de chaînes de télévision devient lourdingue et n'intéresse pas grand monde".

Le ministre de l'Intérieur a condamné "la polarisation vers deux enfants terribles de la classe politique française dans laquelle se vautre madame Pécresse". Il a affirmé, comme pour se rassurer, que Valérie Pécresse, Marine Le Pen et Éric Zemmour sont "les candidats du passé".

De leur côté, les candidats fustigent Emmanuel Macron qui n'a d'ailleurs pas encore déclaré officiellement sa candidature à l'élection présidentielle de 2022, même s'il a déjà obtenu ses 500 parrainages.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/