1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2022 : "Il est temps de tourner des pages", estime le LR Aurélien Pradié à l'évocation de Sarkozy
1 min de lecture

Présidentielle 2022 : "Il est temps de tourner des pages", estime le LR Aurélien Pradié à l'évocation de Sarkozy

Le secrétaire général du parti Les Républicains, Aurélien Pradié, a expliqué être favorable à une nouvelle génération de droite "sans être dépositaire de je ne sais qui".

Nicolas Sarkozy et Emmanuel Macron, le 25 février 2022.
Nicolas Sarkozy et Emmanuel Macron, le 25 février 2022.
Crédit : LUDOVIC MARIN / AFP
Yves Calvi_
Yves Calvi - édité par Lison Bourgeois

"Ces dernières années, la droite a vécu sur des anciennes victoires qui, au final, n'ont provoquées que nos échecs", confie le secrétaire général du parti Les Républicains au micro de RTL. Une droite "populaire" qui s'inspire d'elle-même. Interrogé sur l'inspiration qu'a pu être Nicolas Sarkozy, Aurélien Pradié s'exclame qu'il "faut tourner des pages". 

"Nicolas Sarkozy a fait un choix différent de celui d'une droite indépendante et libre aujourd'hui", continue-t-il. "Peut-être que c'est aussi un des drames de la droite française depuis quelques années, c'est qu'elle a un vécu des anciennes victoires, qui au final n'ont provoqué que nos échecs", soutient-il. 

"Il faut reconstruire quelque chose et réinventer quelque chose. On est les héritiers de plusieurs grands présidents de la République. Mais désormais il faut tracer nos chemins et arrêter de se sentir enfermé par les héritages des uns et des autres", affirme Aurélien Pradié. 

Il s'agit simplement de réincarner une droite moderne

Aurélien Pradié, le secrétaire général du parti Les Républicains.

"Les Français ont aujourd'hui besoin de comprendre ce qu'une nouvelle génération peut dire à droite sans être dépositaire de je ne sais qui", détaille le secrétaire général du parti Les Républicains. "Aujourd'hui, tous les partis politiques sont en train de faire leurs mues, y compris de génération", observe-t-il. 

À écouter aussi

"Il ne s'agit pas de virer les uns pour les remplacer par les autres", assure le secrétaire général du parti Les Républicains. "L'idée c'est de dire : à droite, nous avons une nouvelle génération. Utilisons cette chance. Mélenchon le fait, Le Pen le fait, Macron l'a fait d'une certaine manière. La droite ne peut pas être la seule à ne pas le faire. Et je pense que c'est une chance formidable", argumente-t-il. Puis il conclut : "Il s'agit simplement de réincarner une droite moderne". 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/