1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2022 : équipe de campagne, financement, parrainages... où en est Éric Zemmour ?
3 min de lecture

Présidentielle 2022 : équipe de campagne, financement, parrainages... où en est Éric Zemmour ?

Officiellement candidat depuis ce mardi 30 novembre, Éric Zemmour et son équipe cherchent désormais à structurer leur campagne, qui n'en est qu'à ses prémices.

Éric Zemmour, le 16 octobre 2021
Éric Zemmour, le 16 octobre 2021
Crédit : Christophe SIMON / AFP
Présidentielle 2022 : équipe de campagne, financement, parrainages... où en est Éric Zemmour ?
03:06
Présidentielle 2022 : équipe de campagne, financement, parrainages... où en est Éric Zemmour ?
03:06
Thomas Despré - édité par Quentin Marchal

Le suspense a donc pris fin mardi 30 novembre. Désormais officiellement candidat à la présidentielle 2022, Éric Zemmour s'attelle désormais sur sa campagne, ce qui est loin de s'improviser. Finances, organisation, déplacements... pour le polémiste d'extrême-droite, le plus dur ne fait que commencer.

Renforcer son équipe apparaît comme la première des priorités pour Éric Zemmour. On ne peut pas mener une campagne présidentielle comme on mène une tournée littéraire et pour l'instant, le socle du candidat ressemble à une PME artisanale avec une grosse douzaine de personnes. Il s'agit pour lui de désormais se transformer en grosse boite bien organisée !

L’équipe est donc en train de s’étoffer. On devrait connaitre d’ici ce dimanche 5 décembre l’organigramme de campagne, avec les différentes fonctions. Qui pour diriger la campagne, les porte-parole, la logistique, le financement, les comptes de campagnes... un grand nombre d'interrogations devraient être levées.

Certains noms sont néanmoins connus dans son équipe. Il y a sa principale conseillère Sarah Knafo, un ancien préfet, Gilbert Payet, qui encadre les comptes, Olivier Ubéda, un ancien des campagnes de Sarkozy qui s’occupe des meetings ou encore Julien Madar, un jeune financier qui cherche de l’argent pour la campagne

Une équipe jeune mais inexpérimentée

À écouter aussi

Les proches d'Éric Zemmour jurent qu’il va y avoir des recrutements en plus. Mardi,  ils évoquaient même déjà 300 bénévoles mobilisés, un chiffre impossible à vérifier. En évoquant le cas Éric Zemmour avec certains expérimentés de campagnes électorales, deux mots ressortent des débats : "jeunesse", une qualité, et "amateurisme", un défaut

Ils vont devoir gérer les 500 parrainages, les levées de fond, les déplacement et pour cela, il faut de l’expérience. Ce qui, selon certains, a cruellement manqué dans l'équipe du polémiste ces dernières semaines.

Par ailleurs, et ce n'est un secret pour personne, une campagne présidentielle a un prix et coûte cher. Un seul exemple, pour son premier grand meeting dimanche au Zenith de Paris, la facture tournera autour de 200.000 euros. Une somme colossale dépensée en un après-midi. Entre la location de la salle mais aussi les lumières, les écrans, cela donne une petite idée des moyens qu’il faut pour mener une campagne jusqu’au bout.

La course aux financements lancée

Côté financement, Éric Zemmour peut compter sur les petits dons des particuliers, son équipe assure en recevoir beaucoup. Mais c’est loin d’être l’essentiel et il y a une partie plus secrète, plus invisible de la campagne : ce sont les dîners de levée de fonds. 

Le candidat déclaré rencontre des donateurs potentiels depuis déjà quelques semaines, il en a vu à Londres la semaine dernière, et selon les informations de RTL, un autre de ces dîners est organisé dans la soirée de ce mercredi 1er décembre à Paris, avec une douzaines d’entrepreneurs qui pourraient sortir le carnet de chèque pour lui. 

Le montant maximum autorisé est de 7.500 euros par personne. Il faudra sûrement aussi se tourner vers des banques pour des prêts, mais pour l’instant, officiellement, Éric Zemmour n’a pas frappé à leurs portes…

Des soutiens encore peu nombreux

Enfin, dernier point essentiel de sa campagne, les soutiens, qui ne s'agglutinent pas devant sa porte. On avait parlé de Philippe de Villiers, le créateur du Puy du Fou, qui ne viendra finalement pas à son premier meeting, pour protéger l’image de son parc à thème. Il reste encore une interrogation autour de Jean-Fréderic Poisson, le patron du Parti chrétien démocrate, qui connait bien Éric Zemmour et qui pourrait le soutenir, mais il lui manque encore quelques garanties.

Les deux hommes ont rendez-vous à 11h ce matin pour le premier comité politique de la campagne. Les soutiens, le financement, la constitution d’une équipe... tout cela est juste le strict minimum pour mener à bien une campagne présidentielle. Des points indispensable mais néanmoins pas suffisants puisque le programme et le contact avec les Français sont bel et bien le nerf de la guerre.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/