1 min de lecture

Immigration : "La France se défrancise", estime Philippe de Villiers

INVITÉ RTL - Le fondateur du Puy du Fou publie un essai: "Le Jour d’après (Ce que je ne savais pas… et vous non plus)" chez Albin Michel, dans lequel le Vendéen critique sévèrement le mandat d’Emmanuel Macron.

Alba Ventura L'invité de RTL Alba Ventura iTunes RSS
>
Immigration : "La France se défrancise", estime Philippe de Villiers Crédit Image : RTL | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
L'invite´ de RTL - Alba Ventura
Alba Ventura édité par Thomas Pierre

Après l'attaque de Rambouillet, lors de laquelle une policière a été tuée vendredi par un Tunisien de 36 ans, Philippe de Villiers estime qu'"on ne peut plus dire qu’il n’y a plus de lien entre le terrorisme et l’immigration”. Pour l’ancien président du Mouvement pour la France, et invité de RTL ce mardi 27 avril, l''immigration est le terreau de l'Islam, qui est le terreau de l'islamisme, qui le terreau du terrorisme".

Le Vendéen défend une vision de l'immigration par assimilation. “Il faut apprendre à aimer" notre "histoire", notre “art de vivre” et “notre langue”, affirme l'ancien député européen. “On est en train d’installer en France un damier, un côte à côte” qui “produit ce que l'on voit aujourd’hui”, ajoute-t-il.

Il faut “réinstaller la France en France”, car “la France se défrancise", insiste encore le créateur du Puy du Fou, qui publie un nouvel essai: Le Jour d’après (Ce que je ne savais pas… et vous non plus)” chez Albin Michel, dans lequel il fustige la politique de son ancien "ami" Emmanuel Macron. "Quand la vérité est trop cruelle, l’amitié ne compte plus”, assure-t-il. 

"On a tout raté”

Le président Macron "n’a pas vu arriver la lutte des races (...), ces gens qui veulent nous décoloniser pour nous recoloniser”, estime-t-il en écho à la théorie complotiste du "grand remplacement". Sur sa gestion de la crise sanitaire, il n'est pas plus indulgent: “c’est une France lunaire dans laquelle nous sommes”, comparant notre pays à l’Italie et l’Espagne qui entament leur déconfinement. “On a raté au début, on a raté à la fin. On a tout raté”. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants