3 min de lecture Présidentielle 2022

Présidentielle 2022 : Dupond-Moretti, l'atout anti-Le Pen de Macron

DÉCRYPTAGE - Les attaques fusent entre Marine Le Pen et Éric Dupond-Moretti depuis de nombreux mois. Le garde des Sceaux en a fait l'une de ses batailles depuis son arrivée au ministère de la Justice.

Éric Dupond-Moretti et Marine Le Pen
Éric Dupond-Moretti et Marine Le Pen Crédit : AFP
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

Marine Le Pen invite Éric Dupond-Moretti à retourner au Barreau et Éric Dupond-Moretti invite Marine Le Pen à reprendre ses études d'avocate. La présidente du Rassemblement national et le ministre de la Justice se sont trouvé l'un et l'autre un adversaire politique. 

Depuis sa nomination à la tête du ministère de la Justice en juillet dernier, le garde des Sceaux a déclaré la guerre à la candidate RN à l'élection présidentielle. Il multiplie les attaques contre la présidente du Rassemblement national, dans les médias, mais aussi à l'Assemblée nationale et sur les réseaux sociaux. 

Des actions et des déclarations qui font de lui l'un des ministres les plus engagés contre la députée du Pas-de-Calais au sein du gouvernement. "Mensonges éhontés", "catastrophe", "menteuse incompétente"... Éric Dupond-Moretti étrille Marine Le Pen qui le lui rend bien.

"Marine Le Pen incarne tout ce que je déteste"

La joute verbale et politique a débuté en septembre 2020. Lors de son discours de rentrée, Marine Le Pen a directement nommé le ministre de la Justice. "Dupond-Moretti, c'est Taubira en pire", a-t-elle déclaré à Fréjus. Le garde des Sceaux qui a fait son arrivée sur Twitter en même temps que son entrée au gouvernement a immédiatement répondu : "Des mots de plus en plus forts et des idées de plus en plus populistes. Près de 40 ans après son abolition, elle reparle de la peine de mort. Marine le Pen, c'est son père en pire. Rien de neuf sous le soleil de Fréjus".

À lire aussi
extrême droite
Israël : Naftali Bennett écarte Netanyahou et devient le nouveau Premier ministre

Le ministre de la Justice assume ainsi d'avoir fait de Marine Le Pen son ennemie jurée. Dans un entretien au Parisien datant de novembre 2020, Éric Dupond-Moretti affirme que la présidente du Rassemblement national "incarne tout ce qu'[il] déteste". "Elle ne propose que des solutions infaisables pour flatter les bas instincts (...) C'est ça le populisme ! Je lui reproche d'autant plus que je pense que c'est quelqu'un d'intelligent", expliquait-il.

Un mois plus tard, à l'Assemblée nationale cette fois-ci, le garde des Sceaux s'attèle a détricoté les arguments de Marine Le Pen, qu'il qualifie de "mensonge du matin"Une séquence filmée que le ministre de la Justice a épinglé en tête de page sur son compte Twitter. Ce qui montre sa détermination à mener son combat contre la présidente du Rassemblement national.

Je ne l'ai entendu qu'éructer à un point qui en est presque gênant et inquiétant

Marine Le Pen à propos d'Éric Dupond-Moretti
Partager la citation

Marine Le Pen, elle, continue de mener sa bataille à la fois contre les décisions prises par Emmanuel Macron mais aussi contre Éric Dupond-Moretti. Invitée de BFMTV le 12 mars dernier, la présidente du Rassemblement national a déclaré qu'elle "n'aimerait pas" être jugée par l'avocat surnommé "Acquittator". "Éric Dupond-Moretti sait-il débattre ? Jusqu'à présent, je ne l'ai entendu qu'éructer à un point qui en est presque gênant et inquiétant (...) Je l'appelle au calme et je lui rappelle les règles de la politique et de la courtoisie", avait-elle indiqué. 

Objectif : "Casser la crédibilité de Le Pen"

Pourquoi ce duel ? Aucun doute que c'est bien là l'enjeu de l'élection présidentielle qui se joue. Un conseiller ministériel confiait à L'Express, Éric Dupond-Moretti est "est un vrai rhétoricien". "Si l'objectif est de casser la crédibilité de Le Pen, il peut être efficace", expliquait-il. Un de ses amis évoque même auprès de l'hebdomadaire, une "lutte obsessionnelle".

En affrontant Marine Le Pen, Éric Dupond-Moretti se transforme en pièce maîtresse de la stratégie anti-Le Pen d'Emmanuel Macron pour la présidentielle de 2022. Lui, qui a indiqué qu'il était prêt à œuvrer et à "aider" pour la réélection du président de la République. Dernière déclaration en date sur franceinfo le 14 avril dernier : "Oui, je souhaite être au côté d'Emmanuel Macron s'il me le demande, s'il souhaite se représenter et je souhaite qu'il se représente".

C'est donc en appliquant cette stratégie, qu'Éric Dupond-Moretti "veut démontrer que le projet du Rassemblement national est une imposture". Dans un entretien au Journal du Dimanche fin mars, il estime que "sa prétendue 'dédiabolisation' n'est que cosmétique". Ses propos détonnent avec ceux tenus par Gérald Darmanin. Le ministre de l'Intérieur avait reproché à Marine Le Pen d'être dans "la mollesse". Des mots qui n'ont jamais été repris par le ministre de la Justice. En affrontant Marine Le Pen sur le terrain, Éric Dupond-Moretti permet à Emmanuel Macron de prendre de la hauteur et de préparer sa stratégie pour 2022.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2022 Éric Dupond-Moretti Marine Le Pen
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants