1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Éric Dupond-Moretti assure qu'"il existe des réclusions à perpétuité réelles"

Éric Dupond-Moretti assure qu'"il existe des réclusions à perpétuité réelles"

INVITÉ RTL - Face aux critiques de la justice française, le garde des Sceaux a rappelé que "la justice est la confiscation du droit à la vengeance" et que des peines de réclusion à perpétuité sont appliquées dans les tribunaux.

Éric Dupond-Moretti au micro de RTL le 21 avril 2021
Éric Dupond-Moretti au micro de RTL le 21 avril 2021
Crédit : Capture d'écran RTL
Éric Dupond-Moretti face aux auditeurs
17:40
Éric Dupond-Moretti face aux auditeurs
17:40
Calvi-245x300
Yves Calvi
Animateur

Ce mercredi 22 avril, le ministre de la Justice Éric Dupond-Moretti a répondu aux questions des auditeurs de RTL. De nombreux Français ont réagi après l'acquittement de huit accusés lors du procès en appel de la violente agression de policiers en 2016 à Viry-Châtillon, en Essonne. D'autres affaires judiciaires ont également suscité les critiques, certains dénonçant des peines bien trop clémentes. 

"Dans le Code pénal, on va du rappel à la loi à la réclusion criminelle à perpétuité et il existe des réclusions criminelle à perpétuité qui sont réelles", a d'abord jugé le garde des Sceaux. "Il y a une espèce de surenchère démago' des peines planchées", a-t-il déploré, précisant que "ces peines ont été testées et que la délinquance n'a pas baissé". 

Éric Dupond-Moretti a par ailleurs souligné que "la France est le pays plus le plus sévère du Conseil de l'Europe" puisqu'elle se situe "dans les cinq premières places en termes de sévérité". Au-delà d'un besoin de "vengeance" exprimée par l'opinion publique, le ministre a tenu à souligner que la justice reste "la confiscation du droit à la vengeance"

"C'est compliqué de le dire par les temps qui courent", a-t-il concédé, tout en indiquant que près de "1.000 bras droit de procureurs" ont été engagés. "Nous avons doublé le nombre de délégués de procureurs pour régler ces problèmes de délinquance", a-t-il rappelé. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/