1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2022 : comment les députés LR préfèrent-ils désigner leur candidat ?
2 min de lecture

Présidentielle 2022 : comment les députés LR préfèrent-ils désigner leur candidat ?

ENQUÊTE RTL - Nous avons posé la question aux 95 députés qui ont leur carte du parti Les républicains, afin de savoir comment ils préfèreraient désigner leur représentant à la présidentielle à venir.

Le siège de Les Républicains, à Paris.
Le siège de Les Républicains, à Paris.
Crédit : Riccardo Milani / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP
Présidentielle à droite : le choix des députés LR entre congrès et primaire
02:55
Aurélie Herbemont - édité par William Vuillez

Les Républicains ont bureau politique ce mercredi 22 septembre, ils doivent finaliser les scénarios qui seront soumis aux militants samedi pour choisir le candidat à la présidentielle. Nous avons demandé aux 95 députés qui ont leur carte chez LR s'ils préfèrent une primaire ou un congrès. Les 82.000 adhérents devront choisir entre ces deux options. D'ici samedi, les députés font campagne auprès des militants de leur circonscription pour tenter d'emporter la mise. 79 ont joué le jeu en dévoilant leur vote à l'avance.

C'est l'option congrès qui arrive en tête. 40 députés veulent que le vote soit réservé aux adhérents. Ça fait 42% du groupe, favorable à une désignation en famille du champion de la droite pour 2022, pas question de prononcer le mot primaire devant eux. Des traumatisés de l'édition 2016 et tous les soutiens de Xavier Bertrand choisissent le congrès car c'est la seule compétition à laquelle leur candidat pourrait, éventuellement, accepter de se soumettre.

Mais il y a quand même des députés favorables à la primaire, ce n'est pas du tout une espèce en voie de disparition. 30 députés font ce choix, 31% du groupe donc. La primaire est le pire des systèmes à l'exception de tous les autres aux yeux de ces élus. On y retrouve surtout les pro-Pécresse et les pro-Barnier, avec un argument qui revient beaucoup : "Plus de 100.000 écolos désignent leur candidat à la présidentielle, si la droite fait un congrès avec 80.000 adhérents c'est ridicule".

Certains hésitent encore

Tous n'ont pas répondu, certains hésitent encore et d'autres sont un peu dépités, comme cette députée qui confie : "Ça me gonfle qu'on en soit encore à choisir comment choisir le candidat". Ou ces parlementaires qui lâchent : "C'est pas sérieux ce timing à la gomme", "on perd un temps fou, les autres sont en campagne". Mais sachez qu'il y a des optimistes. Un député espère qu'il finira par y avoir un consensus entre les candidats, sans bagarre, peut-être grâce aux sondages, notamment celui sur les 15.000 sympathisants de droite qui sera dévoilé ce mercredi soir au bureau politique.

La majorité s'organise

À lire aussi

La macronie, elle, ne s'interroge pas sur l'identité de son candidat ni sur la façon de le désigner, la séance de motivation des troupes du jour est signée Jean Castex. Le Premier ministre a reçu toute la majorité présidentielle mardi soir pour la dernière rentrée parlementaire : objectif 2022 ! "Nous connaissons le cap, l'échéance", dit Jean Castex qui prévient : "Les emmerdements ne vont pas manquer"

Ses mots d'ordre pour la campagne ? "Laissez les outrances aux autres, parlez au cœur de nos concitoyens, portez le bilan et restez unis". Laissez les outrances aux autres, il y a peut-être des candidats de l'opposition qui vont se sentir visés...

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/