1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Régionales 2021 : la bataille pour le vote des chasseurs dans les Hauts-de-France
2 min de lecture

Régionales 2021 : la bataille pour le vote des chasseurs dans les Hauts-de-France

Les chasseurs sont une bonne illustration de la ruralité, que la plupart des partis souhaitent séduire à l'horizon de la présidentielle de 2022.

Des chasseurs français (illustration)
Des chasseurs français (illustration)
Crédit : PASCAL POCHARD CASABIANCA / AFP
Présidentielle 2022 : ces candidats qui draguent les chasseurs
06:58
Présidentielle 2022 : ces candidats qui draguent les chasseurs
06:58
Marie Moley - édité par Nicolas Barreiro

La bataille pour les votes des porteurs de fusil a déjà débuté. Pour faire la cour aux chasseurs de sa région, Xavier Bertrand a commencé tôt et il a vu les choses en grand. Dès son arrivée à la présidence de la région Hauts-de-France, il nomme deux chasseurs à la tête de sa commission environnement, un comble pour ses opposants.

En 2018, il finance un radar à volatiles, un bijou technologique qui repère à 3km du sol les migrations des oiseaux. À cette occasion, il tient un discours enflammé : "La région a peut-être cette obligation d'être un avocat de la chasse. Que ce soit le gibier d'eau ou la vènerie". 

Des mots d'amour mais aussi des subventions versées par la région aux associations de chasse, comme celle de Fabrice et Hubert. "Des fois on a besoin de subventions, et Xavier Bertrand il sait faire ça. On a vraiment l'impression que Xavier Bertrand a redistribué les cartes, il fait plus confiance aux hommes de terrain. On a l'impression qu'il est plus près de nous", expliquent les chasseurs, avant d'ajouter "quand ce sera le moment de voter, ce sera pour celui qui facilite ma passion".

L'extrême-droite et la gauche sont sur le coup

Xavier Bertrand est loin d'être le seul à choyer les chasseurs. C'est un grand classique de la politique, y compris à gauche. D'ailleurs, dans la région sa majorité s'en défend, il n'y aurait aucun traitement de faveur, simplement une volonté de travailler avec le monde de la chasse.

À lire aussi

Le Rassemblement National fait carton plein chez les chasseurs de la région. Environ 40% d'entre eux ont voté Marine Le Pen dès le premier tour en 2017. Alors, il en faudra plus de la part de Xavier Bertrand pour convaincre.

"Je ne pense pas que la tentative de séduction de Xavier Bertrand auprès des chasseurs ait réussi. Je pense qu'on est plus à même que quiconque d'incarner ce qu'aime le chasseur", affirme Paul-Henry Hansen-Catta, conseiller régional RN. "Il ne s'agit pas de saupoudrer l'argent public pour faire plaisir à telle ou telle catégorie. Comme on a beaucoup de chasseurs dans nos rangs, on a le peuple des chasseurs avec nous".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/