1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2022 : que proposent Emmanuel Macron et Marine Le Pen sur la famille ?
3 min de lecture

Présidentielle 2022 : que proposent Emmanuel Macron et Marine Le Pen sur la famille ?

Alors que le second tour de l'élection présidentielle approche, il est encore temps de passer au crible les programmes des deux candidats. Voici comment ils se distinguent sur la question de la famille.

Marine Le Pen et Emmanuel Macron briguent la présidence de la République française le 24 avril 2022
Marine Le Pen et Emmanuel Macron briguent la présidence de la République française le 24 avril 2022
Crédit : AFP
Présidentielle 2022 : que proposent Emmanuel Macron et Marine Le Pen sur la famille ?
00:03:46
Présidentielle 2022 : que proposent Emmanuel Macron et Marine Le Pen sur la famille ?
00:03:46
Martial You - édité par Lison Bourgeois

Allocations familiales, gardes d'enfants, pensions alimentaires... Emmanuel Macron et Marine Le Pen se distinguent aussi par leurs propositions sur la famille. C'est vrai que la cellule familiale a été abimée au cours des années covid. Emmanuel Macron l'a rappelé : les violences intra-familiales ont augmenté de 80% en 2020. 

Dans les grandes villes, les familles ont souffert de la promiscuité pendant les confinements. En 2020, le taux de natalité en France est retombé au niveau de 1945. En 2021, c'est un peu mieux mais on fait moins de bébés qu'avant la crise.

Alors les candidats parlent vraiment de ce problème, mais beaucoup plus chez Marine Le Pen que chez Emmanuel Macron. Il faut dire que Marine Le Pen s'inscrit dans la longue tradition des programmes natalistes de la droite historique. Emmanuel Macron est, lui, beaucoup plus intéressé par la gestion des modes de garde pour éviter qu'un des parents ne soit obligé de choisir entre s'occuper des enfants à la maison ou reprendre son travail.

Préférence nationale pour Marine Le Pen

Marine Le Pen souhaite encourager les naissances. Avec un fil rouge : les aides aux familles, et plus globalement toute la politique familiale de la candidate RN, sont réservées aux français. Il faut qu'il y ait au moins un des deux membres du couple qui le soit pour prétendre toucher une aide financière.

À écouter aussi

Préférence nationale, politique nataliste... On est quand même sur le ressort du vieux Front National. Quand on lit le programme, on est même assez proche de la théorie du grand remplacement. Je vous lis un extrait : "renforcer les familles nationales pour consolider la communauté nationale. Cet objectif simple a été dévoyé pendant des décennies, sur fond de laxisme migratoire." C'est dans ce chapitre qu'on brasse l'idée selon laquelle les étrangers viennent bénéficier de nos aides et se faire soigner chez nous.

En accordant une part fiscale entière dès le deuxième enfant. Cela représente, selon Marine Le Pen, un gain de 560 euros par an. À partir du 3ème enfant, il y a une aide pour s'installer dans une maison. 

La candidate RN propose d'accorder des Prêts à Taux Zéro aux familles de moins de 30 ans qui veulent acheter une maison. Le prêt monte jusqu'à 100.000 euros et si vous avez un troisième enfant efface le capital restant dû (une bonne partie de la somme qu'il vous restait à payer).

Emmanuel Macron se focalise sur les modes de garde

Emmanuel Macron, lui, ne change pas le mode d'attribution des aides aux familles : pas de préférence nationale. L'obsession du Président sortant est vraiment de fournir des bras à notre économie. Surtout au moment de la reprise. Il veut qu'on travaille plus longtemps et il veut éviter les carrières hachées. particulièrement chez les femmes.

Il s'est focalisé sur les modes de garde pour aider à retourner au travail. Il veut notamment les rendre plus accessible pour les parents isolés. Il promet donc de créer 200.000 offres de gardes (des places en crèches ou un système de nourrices). Et il va accorder des aides financières aux communes pour qu'elles ouvrent des places.

Les mamans ou les papas isolés pourront aussi bénéficier des systèmes de garde jusqu'à l'entrée en 6ème de leurs enfants : jusqu'à 12 ans au lieu de 6. Ces parents isolés seront aussi prioritaires pour avoir des créneaux décalés si jamais ils travaillent en dehors des horaires de bureau. De 6 à 12 ans, on leur accordera jusqu'à 50h de garde par semaine.

Les aides financières pour les familles monoparentales, c'est un point de son programme que le président sortant partage avec sa concurrente : Emmanuel Macron veut augmenter le montant de l'allocation de soutien familiale destinée aux parents seuls. Le président candidat veut passer de 116 euros par mois et par enfant à 174 euros (ça représente 50% de hausse) mais Marine Le Pen va plus loin et propose de monter à 230 euros par mois.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/