1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Policier tué à Avignon : l'hommage de Jean Castex à Éric Masson

Policier tué à Avignon : l'hommage de Jean Castex à Éric Masson

La cérémonie d'hommage national au policier Éric Masson, tué à Avignon, s'est tenue ce mardi 11 mai 2021 devant la préfecture du Vaucluse, et en présence du Premier ministre, qui lui a remis la légion d'honneur à titre posthume.

Jean Castex a présidé la cérémonie d'hommage national en l'honneur d'Éric Masson, un policier tué à Avignon, mercredi 5 mai
Jean Castex a présidé la cérémonie d'hommage national en l'honneur d'Éric Masson, un policier tué à Avignon, mercredi 5 mai
Crédit : Nicolas TUCAT / POOL / AFP
Photo Quentin Marchal
Quentin Marchal
Journaliste

Six jours après la mort d'Éric Masson, policier tué dans l'exercice de ses fonctions, mercredi 5 mai à Avignon, le Premier ministre Jean Castex a prononcé un discours en préfecture du Vaucluse, en présence des ministres de l’Intérieur Gérald Darmanin et de la Justice Eric Dupond-Moretti. Il a notamment rendu hommage aux "sacrifices" et à l'"abnégation"  des forces de l'ordre.

"Ses enfants pourront dire 'Mon père est tombé pour que mon pays puisse vivre en sécurité''' a déclaré Jean Castex, avant de saluer la mémoire de ces ''serviteurs de l'État qui ont trouvé la mort alors qu'ils étaient en service". "Jamais la République ne tolérera qu'un tel fait reste impuni. Je sais bien que des simples mots ne suffiront pas à adoucir le chagrin, la révolte, de ceux qui ne reverront plus jamais leur collègue, leur fils" a ajouté le Premier ministre.

Ces mots "viennent du cœur, du cœur de celui qui les prononce, évidemment, mais aussi du cœur de l’État car ce qui est en cause dans ce drame, c’est aussi le cœur de la République" a indiqué le chef du gouvernement. Il s'est ensuite adressé directement aux forces de l'ordre et salué leur action : "C’est une mission. Une mission qui exige des sacrifices personnels quotidiens et une abnégation souvent sans limite. (...) La République a des obligations à l’égard de ses policiers".

Un durcissement des peines contre les agresseurs de policiers

Cet hommage national à Éric Masson s'est ouvert par un accueil républicain en présence de la famille du policier, des politiques et des représentants de syndicats. De son côté, le public a pu suivre la cérémonie sur écran géant. Après son discours, Jean Castex a remis la légion d'honneur au policier, à titre posthume. La cérémonie s'est terminée par une minute de silence et une Marseillaise.

À écouter

L'hommage émouvant rendu à Éric Masson.
00:45
À lire aussi

Lundi soir, Jean Castex avait annoncé, à l'issue d'une réunion organisée à Matignon avec les représentants des syndicats de policiers, un durcissement des peines encourues par les agresseurs de policiers ou de gendarmes. Le Premier ministre a notamment précisé que la peine de sûreté pour les personnes condamnées à perpétuité, pour un crime commis contre un policier ou un gendarme, serait portée à trente ans.

L'enquête sur la mort d'Éric Masson se poursuit. Ces derniers jours, quatre personnes ont été placées en garde à vue, dont le tueur présumé et un complice, arrêtés à un péage près d'Avignon, dimanche, alors qu'ils tentaient de fuir vers l'Espagne. La garde à vue de deux d'entre eux, dont la sœur d'un des suspects, a depuis été levée. Le tueur présumé et son complice doivent quant à eux être présentés au juge ce mardi 11 mai, en vue d'une éventuelle mise en examen.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/