1 min de lecture Bercy

"Police fiscale" de Bercy : 18 cas suspects transmis par le Parquet national financier

INFO RTL - La "police fiscale" de Bercy, lancée il y a un an mais opérationnelle depuis le mois de septembre traitent deux à trois dossiers par semaine, une efficacité notable.

Calvi-245x300 RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
"Police fiscale" de Bercy : 18 cas suspects transmis par le Parquet national financier Crédit Image : ERIC PIERMONT / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Christophe Ponzio
Christophe Ponzio édité par Paul Turban

Bercy a lancé, le 3 juillet, son service d'enquêtes judiciaires des finances (SEJF). Il s'agit d'un nouveau corps de contrôleurs chargé de lutter contre la délinquance fiscale. Et pour l'instant, elle est très efficace. Deux à trois cas par semaine arrivent sur les bureaux de ces nouveaux experts d’élite de Bercy chargés de débusquer les gros fraudeurs. Ce n’est pas rien.
 
En revanche, si la loi date d’il y a un an, la police fiscale n’a été créée en fait qu’au mois de juillet dernier et n’est opérationnelle que depuis septembre. Ce qui fait qu’en tout, seuls 18 cas suspects lui ont été transmis par le Parquet national financier en moins de deux mois. 10 de ces dossiers portent sur des avoirs, des grosses sommes d’argent caché à l’étranger, 7 cas sur des affaires importantes de blanchiment d’argent illégal et un seul cas sur une domiciliation fiscale fictive, en dehors de la France.
 
Cette "police fiscale" dispose de moyens humains importants : 25 "officiers fiscaux judiciaires" sont en poste et 14 autres sont en cours de recrutement. Deux fois plus d’enquêteurs sont annoncés d’ici à l’an prochain pour arriver à 50 agents. 

Ce bras armé de Bercy dispose surtout de pouvoirs de police. Elle peut procéder à des écoutes téléphoniques, des perquisitions, des géolocalisations, des filatures ou des gardes à vue, pour traquer les super-fraudeurs. Ces moyens visent à désengorger la justice de ces dossiers fiscaux ultra-complexes qui s’entassent. Il y en a plus de 200 en attente. Le gouvernement espère ainsi ramener plus rapidement les dizaines de milliards d’euros qui échappent chaque année aux caisses de l’État.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Bercy Fraude fiscale Fiscalité
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants